Observateur OCDE
Home
Menu
Coronavirus et économie : explications de Laurence Boone, cheffe économiste de l’OCDE, sur TMC

Quelles conséquences le coronavirus aura-t-il sur l’économie mondiale et donc sur notre quotidien ? Que peuvent faire nos gouvernements ? Laurence Boone répond aux questions de Yann Barthès sur le plateau de l’émission Quotidien sur TMC.

Zoom sur l’égalité femmes-hommes, mars 2020

gender.JPG

Qui fait vraiment les frais du protectionnisme ?

« Le commerce qui, sans être forcé ni contraint, s’établit naturellement et régulièrement entre deux places, est toujours avantageux », écrit Adam Smith dans La richesse des nations.

Ce qui nous rapproche

Issus de régions du monde, d’horizons, de générations et de milieux professionnels multiples, nous véhiculons des cultures et des histoires diverses, sommes porteurs de préoccupations et d’attentes différentes, et nourrissons des espoirs et des craintes variés.

Au Bangladesh comme ailleurs, les pays de l’OCDE doivent agir pour sauver des vies dans l’industrie textile

Le 24 avril 2013, le monde a brutalement pris conscience de la réalité des conditions de travail dans l’industrie textile au Bangladesh, lorsque l’atelier de vêtements du Rana Plaza qui approvisionnait des marques occidentales s’est effondré, causant plus d’un millier de morts et de deux mille blessés.

Les cercles vertueux de la Finlande

Quel est le rapport entre le dentifrice, la crème glacée et l’économie circulaire ? Aucun, diriez-vous ? C’est que vous n’êtes pas en Finlande ! Direction Äänekoski, dans le Pays aux mille lacs. Là-bas, non loin de l’usine papetière, s’est implantée la multinationale CP Kelco, qui transforme les résidus pâteux de sa voisine en CMC (carboxyméthylcellulose), un polymère naturel utilisé comme épaississant dans la fabrication des glaces et du dentifrice.

Un ascenseur social en panne ?

Jules Renard, auteur français, écrivait en 1907 : « Les hommes naissent égaux. Dès le lendemain, ils ne le sont plus. » Pourquoi ? Parce qu’au bas et au sommet de l’échelle de distribution des revenus persistent un plancher et un plafond « collants ». Aujourd’hui, il faut en moyenne quatre à cinq générations pour que les enfants appartenant aux 10 % les plus pauvres de la population se hissent au niveau de revenu moyen. En parallèle, dans des pays comme l’Allemagne ou les États-Unis, 50 % environ des enfants issus de familles aisées seront eux aussi riches.

Finlande : de l’industrie lourde et sylvicole à une vibrante économie du savoir

En un froid jour d’hiver 2014, j’attendais le Secrétaire général de l’OCDE, Ángel Gurría, et mes autres collègues, dans une limousine noire devant l’austère silhouette du parlement à Helsinki. Une ambiance digne des polars de John le Carré. Il se faisait tard. La délégation de l’OCDE que j’attendais rencontrait Alexander Stubb, alors ministre des Affaires européennes et du Commerce extérieur. M. Stubb, l’un des hommes d’État les plus europhiles et férus de technologie de son pays, allait peu après devenir Premier ministre. Que de chemin parcouru par la Finlande en cinquante ans !

Multilatéralisme et défis mondiaux : « Le travail de l’OCDE est essentiel »

Je tiens à vous souhaiter la bienvenue au Sénat de la République française, avec le Premier Vice-président du Sénat, M. Dallier, le Président de la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées, M. Cambon, la Présidente de la Commission des Affaires économiques, Mme Primas, et le Président de la Délégation à la Prospective, qui fut l’un de vos collègues Ambassadeur de France auprès de l’OCDE. 

Faire table rase n’est plus une option

Dans l’Amérique du Nord des années 1600, les pionniers ruinés par une mauvaise récolte partaient souvent pour de nouvelles terres. Mais, pour faire des économies, ils brûlaient leur maison et récupéraient les clous afin de les réutiliser. Cela nous évoque une image de bouillonnement, d’ingéniosité et de mouvement, qui a contribué à forger un mythe que beaucoup d’Américains chérissent encore. 

IA : L’importance de fondations solides

L’intelligence artificielle (IA) est parfois considérée comme une discipline absconse, une chimère qui pourrait se concrétiser dans un avenir plus ou moins lointain. En réalité, bien que progressant de par le monde à des rythmes disparates, elle participe d’ores et déjà au fonctionnement des administrations, des entreprises, ou encore de la société civile.

Africapolis : visualiser l’urbanisation en Afrique

Le taux de croissance urbaine le plus rapide du monde devrait être atteint en Afrique–d’ici 2050, les villes africaines abriteront 950 millions d’habitants supplémentaires. 

Présent solaire

« Nous ne vivons pas dans le futur. C’est le reste du monde qui vit dans le passé. » L’innovateur suisse Bertrand Piccard, dont le tour du monde en avion solaire a captivé et fait rêver la planète en 2015 et 2016, ne mâche pas ses mots. Il a prouvé que le transport solaire est techniquement possible. Mais il reste à trouver les investisseurs et les décideurs institutionnels prêts à donner corps à l’aventure et, surtout, à mettre en place les cadres juridiques requis et à simplifier les démarches administratives, a-t-il expliqué à un large public à l’occasion de sa participation, aux côtés d’autres éminents orateurs, à la série d’exposés Big IdEAs, organisée par l’Agence internationale de l’énergie et accueillie par l’OCDE en septembre 2017

Il faut soutenir la révolution scientifique africaine

Pour accroître durablement la croissance et le bien-être, l’Afrique doit accélérer son développement par le savoir grâce à des politiques et des investissements scientifiquement étayés.

Une électricité sur des charbons ardents

Le changement climatique semble s’accélérer : les quatre années écoulées depuis 2015 sont les plus chaudes jamais enregistrées. En 2015, on s’en souvient, 195 pays signaient l’Accord de Paris sur le changement climatique, en vue de maintenir durablement l’augmentation de la température mondiale moyenne à un niveau bien inférieur à 2 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels. Mais cet objectif est aujourd’hui en péril : nous devons redoubler d’efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Des budgets verts pour inciter les pouvoirs publics à améliorer le bilan planétaire

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le « triple bilan comptable » permet aux entreprises de présenter, outre leurs traditionnels résultats financiers, les pertes et profits que leurs activités engendrent pour la société et la planète. En effet, leurs actionnaires et clients tiennent de plus en plus à ce qu’elles ne polluent pas et adoptent des pratiques responsables, au point que cela influe parfois sur leur cours en bourse.

Comment échapper au piège de la croissance faible

Le moment est venu d’engager des initiatives budgétaires efficaces et de promouvoir des politiques commerciales inclusives.

Qui va sur internet ?

« …Maintenant, même mon chat a sa propre page sur internet », observait l’ex-Président des États-Unis Bill Clinton en 1996. Et aujourd’hui ? Qui va sur internet ?

L’expérimentation sociale en Finlande

Si la plupart d’entre nous passons nos soirées à nous adonner à la lecture ou à visionner la dernière série Netflix, les Finlandais, eux, se forment à l’intelligence artificielle (IA). À l’été 2017, Teemu Roos, professeur d’informatique à l’université, apprend que le gouvernement recherche de nouveaux moyens d’enseigner aux néophytes les rudiments de l’intelligence artificielle, dans le cadre d’une initiative de formation continue. L’objectif n’est pas de former des ingénieurs dans le domaine de l’apprentissage automatique, mais d’expliquer aux citoyens le fonctionnement des réseaux neuronaux, et la façon dont l’IA modifie notre façon d’accomplir certaines tâches

Plus de sécurité pour de meilleurs emplois

La Corée affiche l’un des taux de chômage les plus bas au monde. C’est également l’un des pays développés qui consacre le moins d’argent aux programmes d’assurance chômage. À première vue, c’est logique. S’il n’y a pas de chômage, pourquoi payer d’onéreuses prestations chômage ?

Planète numérique : les technologies intelligentes peuvent nous aider à faire face aux problèmes climatiques et d’infrastructures

Dans les années 60, lorsque mon père voulait passer un appel professionnel international, il devait prévenir 24 heures à l’avance. Aujourd’hui, il utilise WhatsApp pour appeler gratuitement en quelques clics, où que ce soit et à tout moment.

Confiance sociale : le ciment invisible d’un meilleur urbanisme

Buiksloterham est un ancien quartier industriel portuaire situé dans la partie nord d’Amsterdam. Le producteur de pétrole et de gaz Shell y était implanté, tout comme une usine de fabrication d’avions, un chantier naval et d’autres entreprises manufacturières. Mais ces entreprises ont déménagé, laissant derrière elles une friche aux sols contaminés. Les urbanistes d’Amsterdam ont suivi une approche novatrice : ils ont ouvert le quartier aux projets temporaires, avec des critères d’aménagement du site qui privilégient les structures sans fondations (en raison des problèmes de pollution du sol) et la remise en état des lieux. 

Le côté obscur de l’économie numérique : petits colis, gros problèmes

Dans une petite ville à la sortie de Montréal, Jake [le prénom a été modifié] est toxicomane. Sa dépendance à de nombreuses substances lui a valu des séjours répétés à l’hôpital et en cure de désintoxication. Ce qui est frappant dans l’addiction de Jake, c’est la façon dont il se procure ces drogues, non pas auprès du trafiquant local, mais via les services postaux et de messagerie. « C’est simple comme bonjour », dit-il. « Pas plus difficile que d’acheter des articles du quotidien sur le web visible – par opposition au web caché (le dark web). Il y a juste quelques étapes supplémentaires. Après qu’on a communiqué de fausses informations personnelles et postales, quelle que soit la somme convenue, le colis arrive à l’adresse indiquée, sous une forme déguisée pour ne pas éveiller les soupçons des services postaux. »

Des PME essentielles pour une croissance plus inclusive

Les petites et moyennes entreprises (PME) jouent un rôle majeur, crucial dans bien des cas, dans nos économies et dans nos sociétés. Dans les pays de l’OCDE, 99 % environ des entreprises sont des PME. Principales pourvoyeuses d’emplois, elles concentrent environ 60 % de l’emploi dans le secteur manufacturier et 75 % dans celui des services, et sont à l’origine, en moyenne, de 50 à 60 % de la création de valeur ajoutée. Dans les économies émergentes, elles représentent jusqu’à 45 % de l’emploi total et 33 % du PIB.

L’économie des plateformes peut aussi profiter à ses travailleurs

Avez-vous déjà utilisé votre smartphone pour appeler un taxi ? Pour vous faire livrer votre déjeuner ? Ou pour vous faire aider, en cas de besoin, par des prestataires de services de nettoyage ou de garde d’enfants ? Si c’est le cas, alors vous êtes probablement passé(e), comme des millions de personnes, par une plateforme numérique. Chaque jour, des personnes s’y connectent pour trouver ou proposer une multitude de services.

Plus simple, plus clair, plus rapide et plus facile : réduire la paperasserie pour réduire le coût des échanges commerciaux

Il y a plusieurs années, lors d’une rencontre informelle, l’un de mes collègues demanda à une dirigeante d’une grande société de construction de tracteurs pourquoi elle attachait une telle importance à une norme d’essai particulière de l’OCDE. Sa réponse fusa : « Il suffit que nos tracteurs soient estampillés aux normes de l’OCDE pour qu’ils passent en douane plus rapidement et nous fassent ainsi gagner du temps et de l’argent. »

Lutter contre la corruption pour protéger les espèces sauvages

Le commerce illégal d’espèces sauvages est l'une des formes de commerce illicite les plus rentables au monde, une industrie internationale de plusieurs milliards de dollars dont le volume et le degré de sophistication ne font que croître. On estime que la valeur annuelle de ce commerce se situe entre 7 et 23 milliards USD, si bien qu'il constitue une partie lucrative d'une criminalité environnementale plus large qui se chiffre à plus de 175 milliards USD.

Technologie : où sont les femmes ?

Pour comprendre que le monde de la technologie n’est pas forcément favorable aux femmes, il n’y a pas besoin de chercher bien loin : chez Google, les femmes ne représentent que 31 % des effectifs, et 20 % dans les métiers entièrement « tech ». Elles y seraient également moins bien payées, comme tendrait à le montrer une action collective en justice déposée en 2017 par trois anciennes salariées « au nom de toutes les employées de Google en Californie […] pour discrimination et inégalités de salaires à travail égal ». Ce qui n’empêchait pas récemment l’un de ses anciens employés, licencié après avoir fait circuler un manifeste sexiste, d’attaquer le géant d’internet en justice pour « ostraciser » les hommes blancs conservateurs. 

Le plastique n’est plus fantastique

« Écoute bien, je ne te dirai qu’un mot, un seul : plastique ! » Ce vil conseil donné à Ben (interprété par Dustin Hoffman) dans le film de 1967 Le Lauréat présageait un immense succès. 

Quatre milliards de femmes et de jeunes :
enfin acteurs du développement ?

« Je veux vous rappeler dans quel monde nous vivons au-delà de ces murs. Des millions de gens ne font plus la différence entre le tonnerre et les frappes militaires. La communauté du développement comprend-elle le monde réel ? Le développement ‘économique’ comprend-il que nous ne naissons pas pauvres mais dans la pauvreté ? Je suis pessimiste quant à la capacité de la communauté internationale à changer tout ça. Mais je suis optimiste quant au potentiel de ces quatre millions de femmes et de jeunes sur notre planète. » 

Pourquoi les offices statistiques devraient embaucher des humoristes

Saviez-vous que chaque année, aux États-Unis, près de 730 personnes meurent en tombant de leur lit, tandis que seulement neuf sont tuées par des djihadistes ? Quelle cause de décès, à votre avis, inquiète le plus les Américains ?

Éducation et intégrité : Les jeunes au secours de la justice sociale… et de la planète

En 1954, Linda Brown n’avait que neuf ans quand elle s’est élevée contre la ségrégation scolaire dont elle était victime dans l’Arkansas. La cour suprême lui donna raison : cette ségrégation (qui interdisait à des écoliers noirs de s’inscrire dans des écoles « blanches ») était contraire à la Constitution. Linda Brown nous a légué ce que d’aucuns décrivent comme la « décision de la Cour suprême la plus importante du XXe siècle ». Elle nous a aussi montré qu’une petite fille pouvait contribuer à changer le monde.

Incertitudes climatiques

Avec le réchauffement climatique, les épisodes météorologiques extrêmes sont presque devenus la norme un peu partout dans le monde. Si les perturbations qu’ils provoquent dans les transports peuvent offrir à certains des jours de congé bienvenus, les conditions extrêmes et la hausse du niveau des mers peuvent endommager nos infrastructures. La chaleur expose ces dernières à un risque d’incendie accru, orages et précipitations sont susceptibles de dégrader les actifs physiques, et la hausse du niveau des mers menace les zones de basse altitude. Il faut changer nos systèmes actuels. Le rapport Adapting Transport to Climate Change and Extreme Weather: Implications for Infrastructure Owners and Network Managers est une mine d’informations qui explique pourquoi, et comment y parvenir.

Sveikiname Lietuvą

Sveikiname Lietuvą : Bienvenue à l’OCDE, Lituanie ! Le pays balte est devenu le 36e membre de l’Organisation le 5 juillet 2018, soit la veille de la fête nationale qui commémore le couronnement du premier roi de Lituanie, Mindaugas, en 1253. La Lituanie est la troisième république balte à rejoindre l’OCDE, après l’Estonie (2010) et la Lettonie (2016). Également membre de l’UE, de l’OTAN et de plusieurs autres organisations multilatérales, la Lituanie compte 3,1 millions d’habitants, a pour monnaie l’euro et affiche l’une des croissances économiques les plus fortes de la zone OCDE : son PIB a progressé de 3,8 % en 2017, soit un niveau supérieur à la moyenne de la zone OCDE, à 2,6 %.

Trois atouts qui doivent permettre à la Finlande de garder une longueur d’avance

En 1969, quand la Finlande est devenue membre de l’OCDE, elle se tenait délicatement en équilibre entre l’Ouest et l’Est. Rien ne semblait indiquer qu’elle était en chemin vers la prospérité. Le revenu par habitant y était inférieur de près de 30 % à celui de la Suède.

Coupes du monde et Jeux olympiques : pour que trois semaines de fête ne se transforment pas en 30 ans de dettes

La Coupe du monde 2018 a démarré en Russie, et le monde entier est maintenant rivé à son poste de radio, de télévision, ou à son ordinateur pour vivre chaque arrêt, chaque but, chaque victoire et chaque défaite. Si l’excitation est à son comble, certains pensent déjà à l’avenir, à 2022 et au-delà. L’organisation et l’accueil d’un événement tel que la Coupe du monde est une entreprise colossale, comme le savent bien la FIFA, instance dirigeante du football mondial, l’OCDE, et jusqu’aux électeurs du canton suisse du Valais.

La confiance, secret de l’éducation à la finlandaise

Dans les classements internationaux des systèmes éducatifs, la Finlande arrive systématiquement parmi les mieux notés, au point que son nom est devenu pour certains synonyme d’excellence. Si elle n’est pas le seul pays à faire ainsi référence à l’échelle mondiale, elle possède en revanche cette particularité que toutes ses écoles sont vraiment des écoles d’élite. En effet, les disparités entre établissements n’expliquent pas plus de 5 % des écarts de résultats observés dans l’ensemble entre les élèves.

Un nouveau monde à bâtir pour le 21e siècle… ensemble

Notre monde semble être à la croisée des chemins, et avec lui, le multilatéralisme qui a été le socle de la coopération internationale depuis la 2e Guerre mondiale. Où en sommes-nous ? Comment aller de l’avant ? Les dernières discussions internationales apportent des éléments de réponse…

La santé mentale en Europe

Selon les dernières estimations de l’Institute for Health Metrics and Evaluation, les troubles mentaux toucheraient environ 84 millions de personnes dans l’Union européenne, soit plus d’une personne sur six. De l’anxiété à la dépression en passant par la toxicomanie et l’alcoolisme, mais aussi des pathologies graves telles que les troubles bipolaires et la schizophrénie, ces maladies sont nombreuses.

Relever le défi de l'intégrité en Tunisie : Un pari pour l’avenir… et la jeunesse

Plus de sept ans après la révolution ayant mené à la chute du régime de Ben Ali, la Tunisie fait encore aujourd’hui face à de nombreuses tensions, palpables lors des manifestations de janvier 2018 contre les mesures fiscales impopulaires et la corruption. Comme en 2011, c’est la jeunesse tunisienne qui incarne le visage de la dénonciation. Un de ses mots d’ordre est de mettre un terme à la corruption endémique qui continue à sévir dans le pays. Ses slogans expriment aussi son mécontentement face aux espoirs déçus d’une société qui s'est élevée contre la dictature et les abus. 

Cap sur le 100 % renouvelable

Le marché mondial de l’énergie est en perpétuelle transformation. L’essor des énergies renouvelables, la diminution des parcs de centrales de base et l’extension des applications des technologies de stockage font évoluer le paysage énergétique vers des systèmes plus flexibles.

La fiscalité à l’assaut de la corruption : ce que peut la coopération

Pourquoi est-il essentiel de renforcer la coopération entre les autorités fiscales et les autorités chargées de lutter contre la corruption ? Coup de projecteur sur une session du Forum mondial 2018 de l’OCDE sur l’intégrité et la lutte anti-corruption : fiscalité contre corruption, l’enjeu de la coopération.  

La fin du 9 h-18 h

« Workin' 9 to 5; What a way to make a living » (Travailler de 9 h à 18 h : quelle belle façon de gagner sa vie), chantait Dolly Parton dans son titre à succès. Nous sommes en 1980 et le personnage qu’incarne Dolly Parton dans le film Comment se débarrasser de son patron fait figure de pionnier en expérimentant de nombreuses mesures emblématiques du monde du travail de demain, comme l’aménagement flexible du temps de travail ou le temps partagé. Certaines de ces mesures sont, depuis, devenus monnaie courante dans quelques pays et secteurs. Et, comme le montre le rapport de l’OCDE intitulé The Future of Social Protection: What Works for Non-standard Workers?, elles exercent une influence sur les politiques de protection sociale.

Qu’est-ce que la démarche systémique ?

Selon Aristote, « le tout est plus que la somme de ses parties ». C’est une description qui fonctionne tout à fait pour la démarche systémique, qui permet d’améliorer le fonctionnement des organisations grâce à un regard global sur les processus et les pratiques. Cette démarche peut aussi permettre de réaliser des économies.

En douceur vers de meilleurs choix d’intégrité

La plupart des individus croient certainement prendre leurs décisions en toute intégrité. Pourtant, un certain nombre d’éléments probants sur les comportements révèlent qu’il n’en est rien. Nous avons rarement conscience de dévier des normes éthiques car justifications et autres jugements partiaux modifient notre perception de ce qui constitue un manquement à l’intégrité.  

Développement : Les faits, ou l’enseignement d’Hans Rosling

Je me suis souvent demandé comment démontrer au mieux l’impact de nos efforts combinés pour éradiquer la pauvreté. Ayant travaillé moi-même sur les questions de développement depuis des années, j’ai pu constater les résultats. J’ai écouté des femmes expliquer en quoi l’amélioration des soins maternels a embelli leur vie de famille, et vu des jeunes chômeurs devenir, grâce à l’accès aux services financiers, des entrepreneurs, désormais employeurs. Nous avons tous des exemples de réussite, mais manquons parfois d’éléments concrets, de faits, de données. Confrontées au scepticisme, ces histoires sont reléguées au rang d’anecdotes sans grande valeur.

La transformation numérique : Retour vers le futur

Il y a 20 ans, l’OCDE tenait sa première réunion ministérielle internationale sur l’économie numérique. Si bien des choses ont changé depuis, certains défis sont toujours d’actualité, tandis que de nouveaux ont vu le jour. De quoi trouver matière à réflexion, alors que nous nous engageons dans les 20 prochaines années et nous préparons à affronter les effets transformateurs de l’économie numérique.

Bière, conflit et compensation : l’accord Heineken-Congo

Exercer ses activités dans une zone de conflit est difficile pour toute entreprise, qu’il s’agisse d’une compagnie minière ou d’une brasserie. En 2015, 168 anciens employés de Bralima, filiale d’Heineken en République démocratique du Congo, ont saisi le Point de contact national (PCN) créé aux Pays-Bas en application des Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales : ils contestaient la conduite de l’entreprise lors de la guerre civile qui a frappé la RDC de 1999 à 2003. Dans leur recours, les anciens employés ont accusé Bralima de les avoir licenciés abusivement et d’avoir collaboré avec le mouvement rebelle du RCD-Goma, et ils ont évoqué les conséquences négatives de cette conduite pour eux-mêmes et leur famille.

En route vers une nouvelle mobilité

Transformation numérique, changement climatique et urbanisation modifient nos vies et nous obligent à trouver de nouvelles manières de transporter les biens et les personnes. Nous devons réduire nos émissions de carbone et rendre la circulation plus sûre et plus fluide. Les outils numériques peuvent nous y aider. Après tout, des appareils de la taille d’une carte bancaire nous permettent de transférer des données quasi instantanément et d’accéder à l’internet partout dans le monde. Les technologies de téléphonie mobile nous offrent des services dont nous n’aurions pas même osé rêver il y a quelques années.

Des prix du carbone beaucoup trop bas pour empêcher le changement climatique

Donner un prix au carbone est un des moyens les plus sûrs que nous connaissions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat adopté en 2015. Sa mise en œuvre a-t-elle progressé depuis lors ? Pas suffisamment, selon certains des principaux experts mondiaux.

Biais artificiels

La transformation numérique de la société nous impose d’appliquer nos valeurs à de nouveaux contextes, ce qui ne va pas sans complications. Par exemple, comment assurer l’équité d’un système d’intelligence artificielle (IA) ? Les avantages de l’IA sont clairs : productivité et innovation accrues, données et prédictions plus précises et moins coûteuses. C’est pourquoi des domaines comme la médecine ou la finance y ont déjà recours. Cependant, plus l’IA se généralise, plus ses opérations et ses résultats risquent d’être entachés de biais à caractère sexiste ou raciste.

Notre français à tous : une langue en partage

La francophonie est l’espace linguistique qui connaît la plus forte croissance. D’ici à 2065, un milliard de personnes devrait parler français. Le français se placerait alors au deuxième rang des langues internationales, derrière l’anglais. Quels sont les enjeux pour cette francophonie–et pour le monde ?  

Le logement d’abord : la solution finlandaise au phénomène des sans-abri

Il y a sept ans, Arvo (ce n’est pas son vrai nom) posait le pied dans ce bâtiment pour la première fois. À l’époque, c’était un foyer de l’Armée du Salut d’assez mauvaise réputation et réservé aux hommes sans domicile fixe. Arvo se souvient encore du moment où il a ouvert la porte du dortoir : trois hommes étaient assis sur leurs lits, l’air triste et déprimé. C’est là qu’il allait vivre pendant quelques années.

Égalité femmes-hommes : le compte n’y est pas encore

Les pays de l’OCDE et les principales économies émergentes ont progressé dans la réduction des disparités femmes-hommes, mais beaucoup reste encore à faire, et la route vers l’égalité sera longue. Tel est le constat de la dernière évaluation de la parité dans l’éducation, l’emploi, l’entrepreneuriat et la vie publique, présentée dans le rapport Atteindre l’égalité femmes-hommes : Un combat difficile, publié le 4 octobre 2017. 

La Finlande mène l’offensive contre le changement climatique au Conseil de l’Arctique

Si la glace semble un peu grisâtre en Arctique, ce n’est pas parce que nos yeux nous jouent des tours. Une étude menée pendant cinq ans par des chercheurs internationaux a démontré que les véhicules à moteur diesel, les usines fonctionnant au charbon et les activités nécessitant des combustibles fossiles rejetaient de la suie, qui tourne dans l’air froid avant de se déposer, colorant la neige parfois jusqu’à la rendre noire.

De meilleures perspectives pour les élèves autochtones

Selon Plutarque, « Éduquer, ce n’est pas remplir un vase, mais allumer un feu ». Dans une nouvelle étude, l’OCDE met en évidence que les chances d’éducation des élèves autochtones s’améliorent au Canada, en Nouvelle-Zélande et dans le Queensland, Australie. En effet, la part d’élèves autochtones diplômés de l’enseignement secondaire a augmenté entre 2010 et 2015 dans toutes les régions étudiées dans la publication intitulée Promising Practices in Supporting Success for Indigenous Students

Science et intelligence artificielle : n’oublions pas le facteur humain…

Avez-vous déjà entendu parler du graphène à « angle magique » ? Il s’agit d’un matériau de nouvelle génération, dont on a découvert récemment qu’il se comportait comme un supraconducteur susceptible de révolutionner le rendement énergétique, et bien plus encore. Le graphène pourrait aider à lutter contre le changement climatique, avec l’appui essentiel de l’intelligence artificielle. Mais pas seulement, car rien ne pourra se faire sans le concours des scientifiques…

Améliorer les conditions de vie dans les quartiers défavorisés en France

Si dans l’ensemble, la pauvreté globale est relativement faible en France, elle peut être fortement concentrée au niveau de certains quartiers, où jusqu’à 40 % des ménages peuvent vivre en dessous du seuil de pauvreté. Le chômage y est élevé, les élèves sont en difficulté, les logements et les infrastructures urbaines en mauvais état, sans compter le manque d’entreprises, de services publics et privés et d’aménagements au plan local. Les pouvoirs publics déploient dans ces zones des mesures ciblées en faveur de l’éducation, de l’emploi, de la sécurité et des entreprises.

Cinq choses à savoir sur les inégalités régionales et les solutions possibles

Entre le mécontentement populaire, les manifestations et les appels à un retour au protectionnisme, parcourir les gros titres ne laisse pas de place au doute : trop de citoyens se sentent laissés pour compte ou tout simplement exclus. Les crises économiques et sociales ont renforcé ce sentiment et ces fractures sont perceptibles dans nos régions. Nous aurions dû prévoir qu’en nous focalisant sur les moyennes nationales, nous risquions de perdre de vue les besoins de bon nombre de collectivités. Les carences de nos politiques régionales et l’insuffisance des efforts consentis au niveau des territoires sont manifestes, et il n’est pas surprenant que la population perde patience. Toutefois, une analyse plus approfondie de ces fractures régionales montre qu’en redonnant un élan stratégique aux politiques de développement régional, notamment dans le contexte de la transformation numérique à l’œuvre, il est possible de transformer les handicaps géographiques d’aujourd’hui en opportunités de demain.

Sous la neige

Après une grande crue de la Seine plusieurs jours durant, la région parisienne a dû faire face à de fortes chutes de neige, comme en témoigne notre photo du Château de la Muette, siège de l’OCDE. 

Un centre de soins dans la ville de Surabaya, Java oriental, Indonésie.
Indonésie : la protection sociale à l’appui de la démocratie

Quiconque voudrait apporter la preuve du rôle précieux que joue la protection sociale dans nos économies ne devrait pas chercher plus loin qu’en Indonésie. En effet, avec plus de 260 millions d’habitants répartis sur un archipel de plus de 6 000 îles, les obstacles d’ordre administratif comme logistique y sont monnaie courante ; même l’élection du président indonésien le 17 avril a été saluée comme une prouesse.

Confiance et parlement

« Cingle, cingle à toutes voiles, vaisseau de la démocratie […] Avec toi, le Temps voyage en confiance », écrivait le poète américain Walt Whitman dans son poème Song of Democracy. Mais faisons-nous vraiment confiance à la démocratie pour nous mener dans la bonne direction ? Dans les pays européens, il existe une relation manifeste entre la satisfaction que l’on éprouve envers elle et la confiance que l’on accorde à sa plus éminente institution, le parlement. Or, la conviction que les parlementaires servent au mieux l’intérêt des électeurs est cruciale pour maintenir la légitimité de la démocratie.

La francophonie ou les langues françaises : une vision du monde

Akira Mizubayashi est un écrivain japonais (né en 1952) qui a choisi d’écrire en français. Dans son essai « Une langue venue d’ailleurs », il explique ce choix et ses conséquences : « Le jour où je me suis emparé de la langue française, j’ai perdu le japonais pour toujours dans sa pureté originelle. Ma langue d’origine a perdu son statut de langue d’origine. » Ceci est un bel hommage à la langue française. Il ne parle pas cependant de la francophonie, simplement parce que ce mot, ce concept, cette « chose » manque d’élégance. Moi-même j’utilise très rarement ce terme parce qu’il ne correspond pas à l’étendue entière de ce qu’il est censé couvrir.

Crue de la Seine : le spectre de 1910

Le bassin de la Seine connaît un hiver très pluvieux et le niveau de la Seine augmente actuellement à grande vitesse, de 2 cm environ par heure. À la station hydrométrique d’Austerlitz, celui-ci devrait afficher un peu plus de six mètres, une hauteur qui pour les Parisiens correspond aux cuisses du Zouave du Pont de l’Alma (voir photo).

Le critère de la productivité

La Finlande est peut-être la première de la classe en matière d’éducation, mais elle brille beaucoup moins lorsqu’on parle de productivité, même si la production par heure travaillée y est supérieure de 15 % à la moyenne de l’OCDE. En fait, la croissance de la productivité a reculé depuis la crise financière survenue il y a dix ans.

Le « Paradis perdu », ou la chute imminente des paradis fiscaux

Le dernier lot de scandales financiers révélés par les « Paradise Papers » confortera ceux qui pensent que rien ne change au pays de l’évasion et de la fraude fiscales. Or, il n’en est rien, selon le Secrétaire général de l’OCDE, déclarant à la presse que ces pratiques, héritées du passé, sont en cours de démantèlement rapide.

L’euro comme vous ne l’avez jamais vu

Avec Il faut achever l’euro : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’euro (sans oser le demander), Jean Quatremer nous emmène sur les traces de l’histoire chahutée de l’euro. Journaliste spécialiste des questions européennes et auteur de plusieurs ouvrages et reportages, Quatremer dresse un portrait vivant de l’euro, de sa gestation à son inachèvement actuel en passant par sa douloureuse naissance. Avec verve et lucidité, il nous montre ce qui se joue, pour nous tous, à travers cette monnaie européenne.

Eurasie : investir pour l’avenir

Après une période prolongée de croissance relativement forte, les pays d’Eurasie ont subi récemment une série de puissants chocs économiques externes*. La baisse des cours mondiaux des produits de base, la récession en Russie, la croissance modérée en Chine et les perspectives économiques dégradées dans de nombreuses économies d’Europe de l’Ouest ont toutes durement touché l’Eurasie. Le PIB global de la région a reculé en 2015 pour la deuxième fois seulement en deux décennies (la première remontant à 2009), et la croissance a été faible en 2016, selon les estimations du Fonds monétaire international, avec des accélérations enregistrées dans quelques pays, compensées par les fléchissements observés ailleurs. La reprise semble s’être poursuivie en 2017, mais elle est inégale et modeste au mieux, et le taux de croissance est nettement inférieur à ceux atteints au cours des années 2000.

Notre-Dame de Paris, l’âme blessée

C’est l’âme de Paris, c’est l’esprit et la mémoire de la chrétienté et du monde entier que le feu de Notre-Dame a blessés.

Arguments, persuasion et pouvoir : les diplomates dans les organisations internationales

Saviez-vous que chacun des 35 pays de l’OCDE est représenté par une mission diplomatique à part entière ? La taille de cette mission dépend de celle du pays, mais chacune est conduite par un représentant permanent qui a rang d’ambassadeur, comme l’auteur de ces lignes. Les ambassadeurs forment le Conseil de l’OCDE, qui supervise le programme de travail fixé à l’Organisation par ses membres. Mais leur rôle ne se limite pas à de la simple représentation.

Abolissons l’esclavage moderne !

On compte 45,8 millions d’esclaves dans le monde aujourd’hui, d’après l'Indice mondial de l'esclavage de 2016, soit près de quatre fois le nombre total d’Africains vendus aux Amériques au cours des quatre siècles de commerce transatlantique des esclaves. La servitude moderne prend des noms divers, tels que la traite des êtres humains ou le travail obligatoire, confirmant la prophétie du grand abolitionniste Frederick Douglass, lui-même ancien esclave, selon laquelle l’esclavage « prendra encore un autre nom ; et vous et moi et nous tous ferions mieux d’attendre de voir quelle nouvelle forme prendra ce vieux monstre, dans quelle peau ce vieux serpent se présentera ».

Politique climatique du Canada : des plans prometteurs

« Les marchés sont passés à autre chose, le monde est passé à autre chose, le temps du charbon est révolu », a déclaré Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, alors qu’elle lançait l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon, avec la Grande-Bretagne et 23 pays, États et régions partenaires lors de la COP23, la conférence sur le climat qui s’est tenue à Bonn le 16 novembre 2017.