Observateur OCDE
Espagne : progression du chômage

Il est prévu que le PIB baisse en 2009, sur fond de contraction persistante de la construction résidentielle, avant de se redresser légèrement en 2010. Le chômage continuera de progresser sensiblement. L’inflation devrait refluer en raison de l’apparition d’un important écart de production négatif et de la modération des prix des matières premières, tandis que le recul des importations devrait nettement réduire le déficit de la balance des opérations courantes.

Un assouplissement délibéré de l'orientation budgétaire d'environ 1,5 % du PIB a soutenu la croissance en 2008. Les autorités devraient laisser jouer les stabilisateurs automatiques en 2008 et 2009. Des mesures devront être prises pour contenir les pressions sur les dépenses à plus long terme. La suppression de l'indexation des salaires sur l'inflation passée permettrait de préserver la compétitivité de l'économie, atténuant le repli conjoncturel de l'activité. La croissance potentielle étant appelée à régresser parallèlement à la diminution des courants d'immigration et au ralentissement de la hausse du taux d'activité féminine, de nouvelles mesures visant à stimuler la concurrence sur les marchés des produits et des services s'imposent afin de renforcer la progression de la productivité.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009