Observateur OCDE
Home
Menu
Confiance et parlement

« Cingle, cingle à toutes voiles, vaisseau de la démocratie […] Avec toi, le Temps voyage en confiance », écrivait le poète américain Walt Whitman dans son poème Song of Democracy. Mais faisons-nous vraiment confiance à la démocratie pour nous mener dans la bonne direction ? Dans les pays européens, il existe une relation manifeste entre la satisfaction que l’on éprouve envers elle et la confiance que l’on accorde à sa plus éminente institution, le parlement. Or, la conviction que les parlementaires servent au mieux l’intérêt des électeurs est cruciale pour maintenir la légitimité de la démocratie.

Les peuples les plus satisfaits de la démocratie sont aussi ceux qui placent la plus grande confiance dans l’assemblée où siègent leurs représentants élus, par exemple la Suisse et les pays nordiques (Danemark, Norvège et Suède). Les pays du sud et de l’est de l’Europe, en revanche, comme l’Italie, le Portugal et la Slovénie, accordent moins de crédit à leurs élus et se montrent également plus critiques à l’égard de la démocratie dans son ensemble.

Curieusement, les Européens font moins confiance au parlement qu’à la justice, et même qu’à la police, selon l’Enquête sociale européenne.

Pourtant le corps législatif est par nature soumis au contrôle des électeurs, qui peuvent renouveler entièrement sa composition, comme on l’a vu en France et aux États-Unis. Les parlementaires savent quant à eux que si leur rôle est de discuter, débattre, défendre des projets ou s’y opposer, il doit toutefois être ordonné au bien commun. À l’évidence, le parlement peut apporter une contribution fondamentale à la promotion de politiques meilleures pour une vie meilleure – il y a 55 ans, L’Observateur de l’OCDE a été créé par le Secrétaire général en grande partie pour informer les parlementaires des travaux de fond menés par l’Organisation. Aujourd’hui, grâce à son Réseau parlementaire mondial, l’OCDE travaille étroitement avec des parlementaires du monde entier en leur communiquant des résultats d’analyses, des données et des avis d’experts. Elle leur ménage de plus un espace de dialogue à part, où ils peuvent confronter leurs expériences et en tirer des leçons. Après tout, l’écoute est fondamentale pour développer la confiance. Pour reprendre l’allégorie de Whitman, c’est le vent dans les voiles du navire.

OECD (2017), How’s Life? 2017: Measuring Well-being, OECD Publishing, Paris. http://dx.doi.org/10.1787/how_life-2017-en

Réseau parlementaire mondial de l’OCDE, www.oecd.org/fr/parlementaires

Enquête sociale européenne, www.europeansocialsurvey.org

©L'Observateur de l'OCDE, février 2018