Observateur OCDE
Home
Menu
Les hauts et les bas des métiers de l’information
information,emploi,edition,audiovisuel,crise,ocde

Pris ensemble, les secteurs de l’édition, des télécommunications et de la diffusion audiovisuelle sont une source importante de croissance de la valeur ajoutée dans l’OCDE, bien qu’ils représentent moins de 4 % de l’emploi total. Ce secteur de l’information couvre une vaste gamme d’activités, de la fabrication d’ordinateurs et d’articles optiques aux services de communication. 

Entre 1995 et 2013, l’emploi dans le secteur de l’information a augmenté de 15 % environ dans la zone OCDE, une croissance légèrement inférieure à celle de l’emploi total. Cependant, depuis 1995, l’emploi dans ce secteur fluctue fortement en fonction de la conjoncture.

Par exemple, pendant la crise financière de 2008-2009, l’emploi dans le secteur de l’information a chuté de 4 % dans l'OCDE, contre un recul de 2 % de l’emploi total, soit une perte de 800 000 emplois. Cette baisse était la première depuis l’éclatement de la bulle internet en 2000. Au sein de la zone OCDE, les États-Unis représentent aujourd’hui environ 30 % de l’emploi dans le secteur de l’information, contre 34 % en 2001, et sont l’un des principaux moteurs de l’évolution de l’emploi enregistrée ces dernières années dans ce secteur.

Voir www.oecd.org/fr/sti et www.oecd.org/fr/sti/dep-ministerial-2016.htm

©L'Observateur de l'OCDE n°305 Q1 2016