Observateur OCDE
Home
Menu
Les villes à la pointe de la lutte contre le dérèglement climatique
paris, climat, changement climatique, anne hidalgo, cop21

À la perspective d’une destruction radicale de l’homme et de son environnement, nous devons opposer une prise de conscience tout aussi radicale du lien qui unit l’homme et la nature.

Seul un authentique bouleversement de nos modes de vie peut mettre fin à la dégradation de l’environnement. Or, c’est bien dans les villes, premiers investisseurs publics, pionnières de l’expérimentation, moteurs de l’innovation sociale et technologique, que doivent s’inventer les solutions durables.

Les villes savent créer des synergies précieuses entre citoyens, entreprises et institutions. Elles bénéficient d’inestimables ressources humaines, garantes d’une créativité et d’une expertise uniques. En construisant un lien direct avec leurs habitants et leurs usagers, elles peuvent fédérer d’importantes communautés de réflexion et d’action. Grâce à un mode de gouvernance caractérisé par son agilité, elles sont capables d’expérimenter en quelques mois des dispositifs qui exigeraient des années de négociation au niveau d’une instance nationale ou supranationale.

Les collectivités doivent donc prendre toute leur part de ce combat. Paris est pleinement engagée dans la lutte contre le dérèglement climatique, et résolue à progresser aussi rapidement que possible dans ce domaine. Je sais que de nombreux élus français et étrangers partagent cet objectif. Nous entendons traduire concrètement nos convictions dans nos vies et dans nos villes.

Cela implique de diffuser l’économie circulaire au cœur de notre mode de fonctionnement. Loin du cercle vicieux dicté par une économie puisant toujours plus profondément dans nos ressources, il s’agit d’expérimenter un autre cercle, plus respectueux de la dignité humaine, de la santé et de l’équilibre environnemental. Un cercle au sein duquel l’humanité n’est pas en guerre contre ses possibilités, mais au contraire contre tout ce qui l’empêche de libérer l’avenir. Un cercle capable d’intégrer, d’inclure et d’inscrire chacun dans une démarche commune.

C’est à l’émergence de cette nouvelle économie que doivent concourir les collectivités – pour que nous apprenions à produire sans détruire, à consommer sans consumer, à recycler sans rejeter.

Paris s’engage résolument dans cette direction. Et nous sommes déterminés à faire de la COP21 un moment clé de la lutte pour la sauvegarde de notre environnement.

À cette occasion, 1 000 élus locaux venus du monde entier porteront haut la parole des villes et des territoires. Des solutions concrètes sont mises en œuvre chaque jour par les collectivités sur le terrain ; elles doivent constituer un moteur des négociations.

Ce Sommet des élus locaux pour le Climat sera celui de la reconnaissance des actions innovantes mises en œuvre par les collectivités locales et leurs réseaux, engagés au quotidien dans la lutte pour la préservation de notre planète.

Ce Sommet sera celui de la proclamation d’un puissant message collectif que nous porterons d’une seule voix.

C’est en offrant à toutes les voix l’audience qu’elles méritent que nous parviendrons à un accord crucial pour préserver et libérer l’avenir.

Un autre monde est à notre portée et à la portée de l’humanité toute entière – un monde conforme à notre idéal d’unité et de partage. Il ne tient qu’à nous d’en être les artisans.

www.paris.fr

https://twitter.com/anne_hidalgo

©L'Observateur de l'OCDE n°304, Novembre 2015