Observateur OCDE
Home
Menu
Les bactéries à la rescousse

Saviez-vous que la vie sur terre serait impossible sans les micro-organismes ?

On ignore souvent que les différentes applications auxquelles se prêtent les micro-organismes pourraient à l’avenir jouer un rôle majeur, notamment dans les domaines de l’agriculture et de l’énergie. Prenons l’exemple de l’alimentation : en 2050, alors que les quantités de terre et d’eau disponibles resteront inchangées, la population mondiale devrait atteindre 9 milliards d’habitants, contre 7 milliards aujourd’hui. Étant donné que la grande majorité de la population vivra alors en ville, le commerce et la conservation des produits en transit seront essentiels. Actuellement déjà, les maladies et les parasites empêchent un tiers de la production agricole d’atteindre les marchés. Des agents de lutte biologique génétiquement modifiés pourraient contribuer à résoudre ce problème en stimulant la résistance naturelle des plantes.

Dans le domaine de l’énergie, les micro-organismes offrent une solution durable et appropriée, puisque le pétrole et le gaz sont des organismes fossilisés. La croissance démographique pourrait mettre en péril l’avenir de nombreux biocombustibles gourmands en eau, car les sols devront être réaffectés à la production alimentaire. Cependant, la microbiologie pourrait aussi relancer le développement des biocombustibles, par exemple en permettant l’utilisation d’algues, cultivables sur des terres non arables, dans les eaux usées et dans certaines eaux de mer, pour produire des combustibles renouvelables.

Ces exemples de ce que pourraient apporter les biotechnologies du XXIe siècle grâce à l’utilisation de micro-organismes étaient au cœur des débats politiques menés en 2012, qui constituent le socle de cet ouvrage. Bien que technique, Biosafety and the Environmental Uses of Micro-Organisms donne un aperçu de la manière dont la science, et la biotechnologie en particulier, peut apporter une contribution significative pour relever les défis mondiaux du réchauffement climatique, de la croissance démographique et de la sécurité de l’eau et de l’alimentation. Bactéries et virus posent certes un risque sanitaire, mais ils sont également essentiels à notre avenir.

OCDE (2015), Biosafety and the Environmental Uses of Micro-Organisms: Conference Proceedings, Éditions OCDE.

©L'Observateur de l'OCDE n°302 Avril 2015