Observateur OCDE
Home
Menu
Préserver les retraites

Au cours des 50 prochaines années, l’espérance de vie à la naissance dans les pays développés devrait augmenter de plus de sept ans. Cette évolution réjouissante pèsera néanmoins sur les systèmes de retraite, contraignant les gouvernements à relever progressivement l’âge de départ en retraite. Telle est l’une des conclusions clés du nouveau rapport de l’OCDE, Perspectives sur les pensions 2012 (version française à paraître).

Les pays pourraient s’inspirer du Danemark et de l’Italie, où l’âge du départ en retraite est fonction de l’espérance de vie. Mais les gouvernements devront également promouvoir les systèmes de retraite privés. Les récentes réformes ont en effet réduit les prestations des régimes publics de retraite de 20 à 25 %. En moyenne, dans la zone OCDE, une personne qui commence à travailler aujourd’hui et qui prendra sa retraite après une carrière complète, à l’âge légal de départ, ne touchera qu’environ la moitié de ses revenus nets, ou environ 60 % si cette personne vit dans l’un des pays ayant rendu l’adhésion aux régimes privés obligatoires.

Les perspectives sont plus préoccupantes dans les pays où les régimes de retraite publics sont relativement faibles, et où la souscription à des systèmes privés est établie sur une base volontaire, comme en Allemagne, en Corée, aux États-Unis, en Irlande et au Japon. Dans ces pays, il n’est pas rare que la retraite entraîne des diminutions drastiques de revenu, générant un risque accru de pauvreté chez les personnes âgées. Selon le rapport, il conviendrait d’encourager les systèmes privés d’épargne-retraite par des mesures d’abondement, ou en allouant des subventions forfaitaires aux épargnants, comme en Allemagne et en Nouvelle-Zélande.

Cette première édition des Perspectives sur les pensions propose également une première évaluation approfondie des régimes de retraite à cotisations déterminées, élément central des systèmes de pension dans de nombreux pays. Bien que cumulées aux prestations d’un régime public, le montant de ces cotisations devra être suffi samment élevé pour procurer aux retraités un revenu suffi sant, d’autant que la période de bénéfi ce pourrait se révéler plus longue que prévu.

Voir www.oecd.org/retraites et www.oecd.org/fr/social/

ISBN 9789264169395

Version française à paraître

©L’Observateur de l'OCDE N˚ 292 T3 2012