Observateur OCDE
Home
Menu
Appel à l’aide

Avec la poursuite de la crise, les gouvernements peuvent-ils atteindre les objectifs d’aide au développement qu’ils ont fixés de concert ? Le total net de l’aide publique au développement (APD) des pays donneurs du Comité d’aide au développement de l’OCDE a atteint 119,6 milliards de dollars en 2009, soit une augmentation réelle de 0,7 % par rapport à 2008. De fait, l’aide au développement a augmenté d’environ 30 % en termes réels entre 2004 et 2009 et a continué à augmenter pendant la crise, contrairement aux autres flux financiers vers les pays en développement, qui ont connu une chute brutale. Des efforts supplémentaires n’en restent pas moins nécessaires.

En effet, il est de plus en plus urgent d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement, qui visent notamment à réduire la pauvreté, la mortalité, ainsi que les problèmes de parité, d’éducation et d’environnement. C’est dans cette optique que les gouvernements du G8 ont promis des montants précis d’aide supplémentaire aux sommets de Gleneagles et du Millénaire +5 en 2005. Leurs promesses impliquaient une hausse d’APD de 50 milliards de dollars entre 2004 et 2010. La moitié de cette somme était destinée à l’Afrique. C’était sans compter avec la crise. Si la plupart des donneurs atteindront les objectifs qu’ils se sont fixés pour 2010, d’autres ont repoussé l’échéance de leurs promesses ou les ont revues à la baisse, si bien que dans l’ensemble, les objectifs ne seront pas atteints. L’Afrique devrait recevoir environ 11 milliards de dollars de la hausse envisagée en 2005, et elle est de ce fait la plus pénalisée par la baisse prévue.

Voir www.oecd.org/dac/ 

©L'Observateur de l'OCDE, n° 279, mai 2010