Observateur OCDE
Home
Menu
Après Copenhague : point de vue des entreprises européennes

Les entreprises européennes ont été déçues par l’accord de Copenhague sur le changement climatique. Propositions pour aller de l’avant.

Cliquer pour agrandir
Économies d'énergie

Les politiques de l’environnement peuvent changer nos habitudes quotidiennes. C’est ce que montre une enquête de l’OCDE.

Puissance renouvelable

La région MENA est l'une des premières productrices de pétrole et de gaz naturel. Deviendra-t-elle aussi un réservoir mondial d'énergies renouvelables ? C'est possible, à condition de réaliser certains investissements majeurs.

Éolien marocain

Le 2 novembre, le Maroc a lancé un programme d'énergie solaire de 9 milliards de dollars. Le programme inclut cinq centrales qui devraient produire une capacité totale de 2000 MW d'ici 2020, l'équivalent d'environ 40 % de la production d'électricité du pays.

Rouler plus vert

Avec l'urgence accrue de barrer la route au changement climatique, l'encouragement des populations à utiliser les transports publics se répand partout dans le monde. Une stratégie globale incitant à délaisser voitures et camions au profit du train et des tramways électriques peut vraiment contribuer à réduire la pollution, les embouteillages et les émissions de gaz à effet de serre.

Forêts et commerce du carbone

La déforestation doit-elle faire partie du marché du carbone ? De nombreux experts répondent par l’affirmative. Voici pourquoi.

Changement climatique

Les modèles de croissance actuels ne sont pas viables, et il est urgent de changer de cap en adoptant une trajectoire sobre en carbone. Pour les syndicats, cela suppose aussi une transformation du monde du travail.

Vers un ciel plus propre

L’amélioration du contrôle des vols et de la gestion du trafic aérien peut être bénéfique pour l’environnement, mais il faut trouver des solutions pour répondre à la demande future.

Cap sur les réductions

La navigation internationale rejette autant de CO2 que certains des plus grands pays du monde. Que faire ?

Des voitures plus propres

Les nouvelles technologies automobiles peuvent contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais à quel prix ? Peut-être moins que ce qu’on pense.

Vers des politiques intégrées

Les transports contribuent très largement aux émissions de CO2. Les décideurs publics peuvent-ils faire évoluer les choses ? Anu Vehviläinen, ministre des Transports de Finlande et Présidente du premier Forum international des transports à Leipzig en mai 2008, nous répond.

Éco-nomie

À part les quelques optimistes qui espèrent par exemple que le réchauffement climatique permettra de faire de la viticulture dans la vallée de la Tamise, rares sont les écrits sur l’environnement qui incitent à se réjouir.

Mieux construire

Activité économique, technologie, évolution démographique, mondialisation et urbanisation : il est essentiel de comprendre les facteurs qui influent sur l’environnement mondial et les liens qui les unissent pour définir des plans d’action efficaces. À cet égard, villes et bâtiments constituent un excellent point de départ.

Table ronde

Le changement climatique est un défi pressant, qui demande de la volonté et une action résolue. Par ailleurs, le public craint que les politiques mises en oeuvre ne lui causent un préjudice économique, ou ne réduisent inutilement son bien-être.

Les pouvoirs publics peuvent-ils répondre à ces inquiétudes? Le Comité des politiques d’environnement de l’OCDE se réunit au niveau ministériel les 28-29 avril 2008, sur le thème de la compétitivité mondiale. Certains pays en développement non membres de l’OCDE participeront, de même que des acteurs du monde des affaires, du travail et de la société civile.

Transport et énergie : le défi du changement climatique

Pour le secteur des transports, très important émetteur de gaz à effet de serre, réduire les émissions constitue un immense défi, surtout lorsque la plupart des prévisions annoncent le doublement, voire le triplement, des transports au cours des 30 prochaines années.

Éco-innovation, action publique et mondialisation

L’investissement dans les technologies propres peut contribuer à atteindre un large éventail d’objectifs environnementaux, de l’atténuation du changement climatique à la maîtrise de la pollution de l’air et de l’eau, en passant par l’optimisation de l’exploitation des ressources en général.

Mécanisme pour un développement propre : fonctionne-t-il ?

Les crédits fondés sur le marché sont l’un des moyens de maîtriser les émissions de CO2. Mais il faut perfectionner ce dispositif… Et lui donner du temps.

Climat incertain

La Conférence de l’ONU sur le changement climatique à Bali début décembre 2007 a pu susciter de nouveaux espoirs de progrès mais il faudra plus que de la bonne volonté politique pour résoudre le problème.

Alerte aux inondations

Selon un nouveau rapport, la population exposée aux inondations côtières dans le monde pourrait plus que tripler d’ici à 2070, en grande partie à cause du changement climatique. Compte tenu de l’urbanisation croissante du littoral, 150 millions de personnes – contre 40 millions aujourd’hui – pourraient être exposées à une inondation côtière tous les 100 ans.

Le solaire par-delà les toits

Les pistes de réflexions lucides et mesurées du professeur Vaclav Smil soulignent à juste titre la nécessité d’être réaliste sur l’avenir des énergies renouvelables (n° 258/259, décembre 2006).

Satellites environnementaux

Les satellites ne servent pas qu’aux communications et à la défense. Ils peuvent nous aider à comprendre, voire résoudre, des problèmes environnementaux complexes, dont le changement climatique. Ils sont des investissements dans l’innovation dont les bienfaits pour l’humanité sont évidents.

Vers une meilleure économie mondiale

Lors du Sommet de Heiligendamm en juin, et à la réunion ministérielle de l’OCDE au mois de mai à Paris, l’avenir de l’économie mondiale était dans tous les esprits. La raison en est simple : la configuration économique et politique de la planète a changé, et il devient évident que seule une intensification de la coopération entre les principaux acteurs mondiaux permettra d’avancer sur les grands dossiers. Nous avons commencé à réagir.

Innovation, mondialisation et environnement

La mondialisation exerce des pressions sur l'environnement, mais elle pourrait également offrir des solutions. Le vert pourrait-il être transformé en or ?

Débat énergétique

Angel Gurría estime à juste titre que les « subventions (…) devraient profiter à l’innovation et aux pratiques peu polluantes, et non protéger ou fausser des marchés » (N° 258/259, décembre 2006). Malheureusement, en dehors de quelques milliards de dollars consacrés à la R-D, ce qui caractérise le domaine des biocarburants, ce sont précisément les distorsions et les marchés protégés

Promesses renouvelables

La demande mondiale d’électricité augmente rapidement, de même que la demande d’énergie pour les transports. Les énergies renouvelables ne sont pas encore en mesure d’égaler la densité énergétique des combustibles fossiles, et elles nécessitent de vastes superficies de terres, notamment pour produire des panneaux solaires. De l’énergie solaire à l’hydraulique, ces sources ne sont pas également réparties et leur fourniture peut être irrégulière (voir l’article de Vaclav Smil).

Fusion d'avenir?

La fusion nucléaire pourrait-elle être la solution à nos problèmes énergétiques futurs ? C’est ce que pensent les scientifiques. Depuis des années, des expériences montrent comment la réaction de fusion, au lieu de faire éclater le noyau comme le fait la fission, force deux noyaux à former un noyau plus lourd, libérant de l’énergie au cours du processus.

Le charbon face à l'avenir

Dans les pays de l’OCDE, l’image du charbon s’est noircie. Il demeure cependant un composant essentiel pour tout bouquet énergétique envisageable. L’innovation pourrait lui offrir un avenir plus brillant.

Le pétrole contre vents et marées
Les taxes sur l'énergie sont-elles efficaces?

La fiscalité peut-elle aider les gouvernements à réaliser des objectifs environnementaux en matière d’énergie et d’émissions ?
Selon certaines conditions, oui.

L’énergie au XXIème siècle : quelques pistes de réflexion

Sommes-nous en train de passer à de nouvelles sources d’énergie ? Des plans grandioses sont échafaudés pour installer des forêts d’éoliennes géantes, transformer les céréales et la paille en éthanol-carburant et en biodiesel, et exploiter le rayonnement solaire dans des champs photovoltaïques.