Observateur OCDE
Dépenser pour durer ?

Existe-t-il un lien entre les dépenses de santé et l’espérance de vie ? Pas nécessairement. Ainsi que le souligne la dernière édition de L’OCDE en chiffres 2005, les Japonais ont la plus longue espérance de vie de l’OCDE, alors que leurs dépenses de santé, à près de 8 % du PIB, sont loin d’être les plus importantes.

D’autre part, les États-Unis ont les dépenses de santé les plus importantes (15 %), mais ils ne sont que 22èmes pour l’espérance de vie, bien que les Américains dépassent en moyenne 77 ans. Le pays le moins dépensier est la Corée (5,5 % du PIB), avec également une espérance de vie de 77 ans.

Celle-ci dépasse 80 ans dans six pays, dont l’Espagne, où les dépenses de santé ne sont que de 7,7 %. La Turquie est le seul pays de l’OCDE où l’espérance de vie est inférieure à 70 ans, bien qu’elle ne soit que le sixième pays le moins dépensier (6,6 % du PIB). Toutefois, l’espérance de vie augmente dans tous les pays de l’OCDE. Un autre rapport, Les soins de longue durée pour les personnes âgées, montre que la proportion de personnes de plus de 80 ans dans la population de l’OCDE a triplé depuis les années 1960, pour se situer à plus de 3 % aujourd’hui. Ce pourcentage devrait doubler d’ici 2040. Selon le rapport, cette situation pèsera sur les services et le prix des soins, à moins que les soins à domicile ne se développent.

©L’Observateur de l’OCDE, n°251, septembre 2005