Observateur OCDE
Home
Menu
La fracture entre villes et campagnes en Chine
ocde,chine,revenu,inégalité,économie,rural,urbain

Les inégalités de revenu entre zones urbaines et rurales sont montées en flèche récemment en Chine. Le revenu par habitant des ménages urbains était trois fois supérieur environ à celui des ménages ruraux en 2012, contre deux fois et demie en 1978.

Ce creusement des inégalités est intervenu sur fond d’accroissement rapide du revenu des ménages urbains comme ruraux, et de forte augmentation de la population des villes. L’écart de revenu s’était notablement réduit aux premières heures de la réforme, lorsque le secteur rural était la priorité des pouvoirs publics, mais avec l’ouverture et l’expansion de l’économie, il se creuse à nouveau, malgré un nouveau tassement en 2009-2012.

Le système du passeport intérieur (hukou) est l’une des causes de ce large fossé car il empêche les travailleurs de quitter les campagnes pauvres pour gagner les régions urbaines plus productives. En outre, l’accès facile aux zones côtières, déjà très peuplées, pour y faire du commerce et y travailler, ainsi que la politique industrielle chinoise ont favorisé une urbanisation plus rapide dans l’est du pays tout en y élevant les niveaux de vie.

La prudence est de mise pour apprécier la portée exacte de ces tendances, notamment parce qu’il est difficile de recenser les revenus des migrants et que les frontières entre zones urbaines et rurales ne sont pas claires, certains endroits très urbanisés autour des villes étant encore classés comme ruraux. De plus, les données disponibles ne tiennent pas compte du coût de la vie ni des aides au revenu, tous deux plus élevés en ville.

©L'Observateur de l'OCDE n°307 T3 2016