Observateur OCDE
Home
Menu
À l’heure de la cyberadministration
administration, internet

Et si le numérique simplifiait nos relations avec l’administration ? Consulter des documents, télécharger des formulaires ou remplir des formalités en ligne ne sont que quelques exemples des services d’administration électronique désormais proposés dans la plupart des pays de l’OCDE. 

Le tableau est toutefois nuancé. Dans les pays de l’OCDE, les services d’administration électronique servent principalement de sources d’information pour les questions administratives, mais beaucoup y recourent aussi pour envoyer des formulaires pré-remplis, comme les déclarations d’impôts. En moyenne, plus de 45 % des personnes qui se connectent sur les sites des administrations y cherchent des renseignements, tandis que seulement 30 % à peine les utilisent pour remplir un formulaire en ligne.

Le pourcentage global de personnes qui effectuent des démarches administratives en ligne est compris entre 70 % (Islande et Danemark) et moins de 20 % (Pologne, Chili, Turquie et Italie).

Ces chiffres sont peut-être à rapprocher de ceux du taux d’accès à internet : en 2013, les internautes représentaient plus de 90 % de la population adulte dans les pays nordiques, contre 60 % tout au plus en Turquie. Cela dit, les Allemands, qui sont pourtant de grands surfeurs, rechignent à remplir leurs obligations administratives en ligne.

En tout cas, les entreprises ont une longueur d’avance : plus de 80 % d’entre elles utilisent les services d’administration électronique dans les pays de l’OCDE.

OCDE (2014), Measuring the Digital Economy, A New Perspective, Éditions OCDE.

©L'Observateur de l'OCDE n°302 avril 2015