Observateur OCDE
Home
Menu
Création d’entreprises : la reprise ?

Selon le Panorama de l’entrepreneuriat 2012, les taux de création d’entreprises se rapprochent lentement de leurs niveaux d’avant la crise dans la zone OCDE, mais l’accélération n’est pas partout significative.

De nouvelles données relatives aux créations d’entreprises et aux faillites illustrent l’impact considérable de la crise sur l’activité entrepreneuriale. Les créations d’entreprises ont fortement chuté à partir de mi-2008 dans tous les pays de l’OCDE pour lesquels on dispose de données. Le rythme de création est à nouveau retombé début 2011 dans la plupart des pays, mais une tendance à la reprise semble se dessiner.

C’est en France que l’augmentation est la plus spectaculaire, grâce à la mise en place d’une procédure de création simplifiée (régime de l’auto-entrepreneur). L’Australie et le Royaume-Uni ont enregistré une croissance vigoureuse fin 2011, et la Norvège connaît une progression régulière, mais les créations restent moins nombreuses qu’avant la crise dans la plupart des pays examinés. Après avoir considérablement augmenté dans toute la zone OCDE en 2008-2009, le nombre de procédures de faillite restait en 2011 supérieur aux niveaux d’avant la crise, dans la plupart des pays.

Quel que soit le pays, les hommes ont davantage tendance à diriger des entreprises employant des salariés. Environ 2 % des femmes actives sont chefs d’entreprise et ont des employés, un pourcentage plus de deux fois inférieur à celui des hommes.

Voir www.oecd.org/statistics/entrepreneurshipindicators

Voir aussi www.oecd.org/cfe

©L’Observateur de l’OCDE n° 292, T3 2012