Observateur OCDE
Home
Menu
L'OCDE et l'Afrique

Saviez-vous qu’au cours des dix dernières années, les deux principaux donneurs bilatéraux vis-à-vis de l’Afrique (remises de dettes non comprises) ont été les États-Unis et la France ? Les États-Unis ont concentré leurs efforts sur l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan tandis que les principaux destinataires de l’aide française ont été le Maroc, Mayotte et le Sénégal.

C’est là l’un des nombreux enseignements que l’on peut tirer d’une brève étude récente, OECD and Africa 2008 (en anglais uniquement). Les relations entre l’OCDE et l’Afrique se sont renforcées depuis le lancement du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et les rencontres organisées en mai 2002. L’OCDE a désormais un mandat l’invitant à coopérer avec l’Union africaine/le NEPAD. L’accent est placé sur quatre domaines décrits et analysés dans le rapport : le mécanisme africain d’évaluation par les pairs ; l’apprentissage mutuel et le dialogue sur les mesures à prendre pour accompagner les réformes ; les politiques d’aide et l’efficacité de l’aide ; le suivi des évolutions et progrès du développement.

OECD and Africa 2008 propose une vue d’ensemble des activités de l’OCDE dans chacun de ces domaines. En 2006, l’OCDE a créé une unité spéciale pour faciliter, en étroite collaboration avec l’UA/NEPAD, les travaux du Forum pour le partenariat avec l’Afrique. Elle collabore également avec la Banque africaine de développement et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique pour la production des Perspectives économiques en Afrique. OECD and Africa 2008 est disponible sur www.africapartnershipforum.org, en cliquant sur l’onglet « Don’t miss ».

©L’Observateur de l’OCDE n° 267, mai-juin 2008