Observateur OCDE
Home
Menu
Le vent en poupe

Le déploiement de l’énergie éolienne s’est accéléré ces dernières années grâce à la baisse des coûts et au progrès technologique.

Cette énergie a progressé en moyenne de 28 % les neuf dernières années dans les 19 pays de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), organisation soeur de l’OCDE, qui participent à des projets éoliens. D’après le dernier rapport annuel de l’AIE, la puissance éolienne installée représentait au total 47,9 GW à la fin de l’année 2004. En Australie, en Finlande, en Irlande, au Japon, en Nouvelle-Zélande, au Portugal et en Suisse, elle a fortement augmenté. Toutefois, en termes de production, l’Allemagne devance tous les autres pays, et produit deux fois plus d’énergie éolienne que l’Espagne, qui la suit immédiatement.

Au total, on aurait produit environ 92 TWh (térawattheures) en 2004, soit à peu près la consommation cumulée d’électricité du Portugal et de la Grèce.

L’ éolien serait-il l’énergie de demain ? En moyenne, il n’assure qu’un faible pourcentage de la production d’électricité des pays de l’OCDE-AIE, soit 0,5 % en 2001. Si cette forme d’énergie s’est fortement développée dans des pays comme l’Irlande, elle n’y dépasse toujours pas 2,5 % de la production totale. Au Danemark, en revanche, l’éolien assure déjà près de 20 % de la production d’électricité, et continuera probablement de progresser. Par ailleurs, l’éolien ne se limite plus aux grands aérogénérateurs et aux « fermes éoliennes ». Certains États, dont le Royaume-Uni au mois de juin, ont vanté l’exploitation du micro-éolien, à savoir des petites éoliennes placées sur les toits ou dans des jardins individuels qui non seulement apporteraient davantage d’autonomie, mais en outre produiraient de la puissance en quantité suffisante pour la revendre au réseau.

Voir www.ieawind.org

©L’Observateur de l’OCDE n° 250, juillet 2005