Observateur OCDE
Home
Menu
Une révolution du XXIème siècle

C’est un moment historique pour le Chili et l’Amérique latine. Ayant rejoint tardivement la révolution industrielle du XIXème siècle, nous nous sommes retrouvés à la traîne du développement. Nous ne pouvons être en retard pour cette nouvelle révolution, la révolution du XXIème siècle, celle de la société du savoir, de la technologie et de l’information.

La vocation d’être exemplaire

Le Président Nicolas Sarkozy célèbre le 50ème anniversaire de l’OCDE au Palais de l’Élysée, le 13 décembre 2010.

Faire les bons choix en 2011

Dans quel état se trouve l’économie mondiale au début de 2011 ? Ces 12 à 18 derniers mois, quels progrès avons-nous accompli pour mettre fin à la pire crise économique que nous ayons connue et jeter les fondations d’un monde plus fort, plus sain et plus juste ?

Une nouvelle ère de coopération mondiale

Le G20 a prouvé sa valeur en pilotant le monde pendant la tempête. Il doit maintenant montrer qu'il peut mettre en place une nouvelle gouvernance mondiale après la crise.

Ni trop tôt, ni trop tard : viser le moyen terme

Que peuvent apprendre d’Israël les pays qui cherchent à remettre en ordre leurs finances publiques ? Stanley Fischer, président de la Banque centrale israélienne, rappelle l’expérience israélienne et donne des raisons d’être optimiste.

Les critères du Bonheur

La croissance économique n’est pas une fin en soi : des niveaux de productivité plus élevés et un revenu national en hausse n’importent que dans la mesure où ils contribuent à l’amélioration du niveau de vie et du bien-être de la population.

Une nouvelle croissance venue de l’espace

Le marché des technologies de géolocalisation, qui pèse déjà 30 milliards de dollars, pourrait quasiment doubler d’ici 2013.

Croissance urbaine

L’agriculture recèle un potentiel de croissance, et pas seulement à la campagne. Une agriculture urbaine à grande échelle pourrait faire éclore les germes d’une nouvelle croissance, et améliorer la vie des individus.

Œuvrer à la reprise

Après la crise financière, la reprise cahotante remet en question un certain nombre d’hypothèses économiques. Dans cet entretien, John Martin, directeur de l’Emploi, du Travail et des Affaires sociales à l’OCDE, explique l’impact de la crise sur l’emploi, ainsi que les enjeux pour le marché du travail dans les années et décennies à venir.

L’impératif budgétaire

Hommage anniversaire

Au nom du peuple japonais, je tiens à présenter mes sincères félicitations pour le 50e anniversaire de l’OCDE. En cette année marquante, je souhaite souligner les réalisations de l’OCDE et le rôle qu’elle me paraît devoir jouer à l’avenir.

Une nouvelle croissance qui préserve la planète

Le Rapport planète vivante 2010 du WWF montre que nous consommons actuellement 50 % de ressources au-delà de ce que la Terre peut produire. Si nous suivons cette tendance, il nous faudra deux planètes pour subvenir à nos besoins en 2030. Manifestement, le statu quo ne nous mènera pas à des lendemains prospères.

Maintenir l’emploi face à la crise

La crise a renforcé les problèmes sous-jacents du chômage et de la compétitivité. Aujourd’hui, la mise en place de politiques prioritaires est nécessaire pour relancer l’emploi.

Une nouvelle campagne contre la corruption

Dans le combat mondial contre la corruption, l’OCDE a contribué à mettre en place certaineS des armes les plus importantes. Aujourd’hui, avec une nouvelle initiative, elle s’associe à ses partenaires dans ce combat mondial afin de renforcer l’arsenal collectif contre la corruption.

Favoriser l’écosystème d’innovation

Vers quelles nouvelles sources de croissance se tourner en 2011 et au-delà ? Pour Charles Beigbeder, fondateur de Poweo, premier opérateur d’électricité privé en France, et créateur de nombreuses sociétés innovantes, ces sources résident dans la combinaison entre les grandes évolutions technologiques, culturelles et démographiques et l’instauration par les pouvoirs publics d’un climat favorable à l’innovation.

Plaidoyer pour un enseignement moderne

Lorsqu’on se penche sur l’importance des connaissances et des compétences pour l’avenir de nos économies, deux faits doivent être pris en considération.

La lutte de l’Afrique du Sud contre la corruption

En 2007, l’Afrique du Sud a adhéré à la Convention anticorruption de l’OCDE et a rejoint le Groupe de travail sur la corruption dans le cadre des transactions commerciales internationales, qui est composé de représentants des 38 pays signataires et surveille l’application et l’exécution de la Convention.

Table ronde sur les déficits publics

Le déficit budgétaire pour l’ensemble de la zone OCDE a culminé à environ 7,5 % du PIB en 2010, soit l’équivalent de 3 300 milliards de dollars. En 2011, ce niveau devrait descendre aux alentours de 6,1 % du PIB, ce qui restera historiquement élevé. Mais bien que la nécessité de restaurer les finances publiques soit partagée dans le monde entier, l’état du solde budgétaire des gouvernements varie considérablement.

Allemagne : emploi du temps gagnant

L’Allemagne semble avoir plutôt bien surmonté la crise de l’emploi. Contrairement à certains de ses voisins européens chez qui le chômage est monté en flèche, le taux de chômage allemand a presque baissé d’un point, passant de 7,9 % au début de la récession à 7 % en mai 2010.