Observateur OCDE
Home
Menu

Administration électronique

Cliquer pour agrandir

L’administration électronique permet de renforcer l’efficacité, d’augmenter la participation des citoyens et de favoriser la réalisation des réformes, mais il ne suffit pas d’ouvrir un site Web et d’attendre que les visiteurs viennent s’y presser.

Ainsi, l’Irlande se classe en tête des pays de l’OCDE pour l’offre de services publics en ligne, mais leur utilisation effective est manifestement beaucoup plus générale en Suède. Les résultats des autorités publiques dans le domaine de l’administration électronique sont remarquables à en juger par la création de sites Web, de services et de portails évolués, mais ils ne représentent que la première étape selon une nouvelle étude de l’OCDE, L’administration électronique : un impératif.Les autorités doivent maintenant s’attacher à développer leur infrastructure en ligne, la logistique, les services de pointe et, a fortiori, se tenir au courant des innovations techniques. Qu’il s’agisse de l’objectif de l’Irlande pour 2005, d’offrir en un site unique tous les services publics essentiels, ou du réseau Wilma en Suède (Web-based Information System Linking Migration Authorities, informatique de liaison par le Web des responsables de la politique migratoire), l’administration électronique reste, de toute évidence, un chantier électronique. © L’Observateur de l’OCDE, N° 239, Septembre 2003