Observateur OCDE
Home
Menu

Musique et politique

Depuis les années 1960, le monde du rock et de la musique pop est lié à la contestation sociale. Mais le rôle militant des grandes stars a pris une ampleur nouvelle lorsque la star irlandaise de la musique pop, Bob Geldof, a réussi à réunir plus de US$100 000 pour lutter contre la famine en Afrique en organisant à Londres et Philadelphie, en juillet 1985, « Live Aid » – des concerts de rock télévisés réunissant tout un plateau de vedettes.

Depuis, plusieurs stars de musique pop sont devenues les figures emblématiques de bonnes causes, sans parler des thèmes à la mode tels que la défense des droits des animaux, l'allégement de la dette ou la biotechnologie. De très grandes stars, comme Bono du groupe U2, sont les invités obligatoires de forums d’entreprises de premier plan, et même de sommets politiques. La photo ci-contre montre Paul O’Neill, ancien Secrétaire américain au Trésor, accompagnant Bono lors de la visite d’un projet de fumerie de poisson dans un village au Ghana en mai 2002. Les deux compagnons de voyage improbables effectuaient une tournée d’étude dans quatre pays, qui les a aussi conduits en Afrique du Sud, en Ouganda et en Éthiopie. L’objectif de Bono était de persuader M. O’Neill de la nécessité d’annuler la dette et d’aider davantage l’Afrique. Mais il semble qu’il n’ait pas réussi à convaincre M. O’Neill.