Observateur OCDE
Home
Menu

Du boeuf pour tous les goûts ?

OCDE Observateur
La distinction habituelle entre les producteurs des zones Pacifique et Atlantique sur le marché mondial de la viande bovine pourrait bien s’estomper dans les années à venir car le nombre de régions d’Amérique latine déclarées exemptes de fièvre aphteuse conformément aux règles de l’OMC augmente, selon les Perspectives agricoles de l’OCDE 2001-2006. En fait, le marché mondial tend à se segmenter selon que les préférences des consommateurs et des entreprises de transformation vont à la viande de bovins élevés aux grains ou à l’herbe. La forte demande de viande de bovins élevés aux grains, notamment en Corée et au Japon, devrait orienter à la hausse les exportations à partir des États-Unis et du Canada. Elle incite aussi les éleveurs traditionnels de bovins d’herbe dans des pays tels que l’Australie et l’Argentine à nourrir leurs troupeaux aux grains.
Les prix du boeuf devraient se raffermir sur le marché du Pacifique jusqu’en 2004, puis fléchir durant les années suivantes parallèlement à l’augmentation de la production et des exportations. En ce qui concerne l’UE, les perspectives du secteur bovin restent fortement entachées d’incertitude car la crise de l’ESB (maladie de la vache folle) continue de faire sentir ses effets. Les tendances des marchés du boeuf pourraient changer si les pays d’Amérique latine bénéficient plus vite que prévu un accès aux marchés de la zone Asie-Pacifique.© L’Observateur de l’OCDE, Nº230, Janvier 2002