Observateur OCDE
Home
Menu

Les neutrons viendront à manquer

OCDE Observateur
Les perspectives concernant les sources de neutrons ne sont pas brillantes. « Pourquoi est-ce important ? » pourrait-on se demander. Les scientifiques et les ingénieurs utilisent des faisceaux de neutrons –particules élémentaires qui, avec les protons, sont les constituants de tous les noyaux atomiques – pour étudier notamment les propriétés des matériaux semi-conducteurs et supraconducteurs, ainsi que ceux des spécimens biologiques. Autrement dit, ce sont des outils essentiels pour la recherche fondamentale et appliquée. Or, les neutrons sont produits dans de grandes installations très coûteuses. Le Forum Mégascience en est arrivé au constat que dans les vingt prochaines années, il faudra arrêter la plupart des sources de neutrons existantes : cela vaut surtout pour les réacteurs (barres grises du graphique), le nombre d’accélérateurs (barres rouges) diminuera de façon moins brutale. Le Forum a formulé des recommandations précises à l’intention des gouvernements en matière de construction de nouvelles sources, qui tiennent compte de l’équi-libre souhaité entre les différentes régions du le monde et de la demande prévue dans un large éventail de disciplines, allant des sciences de la vie à la géologie et à la physique fondamentale. A l’issue des délibérations du Forum, des décisions importantes ont été prises. Les États-Unis, par exemple, ont décidé de construire dans le Tennessee un accélérateur pour produire des neutrons qui coûtera 1,3 milliard de dollars.