Observateur OCDE
Home
Menu

Cliquer pour agrandir.

Tel père, tel fils

Les recherches récentes de l’OCDE montrent que les niveaux de revenus des fils sont souvent influencés par ceux de leurs pères. La hauteur de chaque colonne du graphique mesure à quel point les niveaux de revenus des fils reflètent ceux de leurs pères. La corrélation est la plus forte au Royaume-Uni, en Italie ou aux États-Unis, mais beaucoup plus faible au Danemark, en Australie ou en Norvège.

L’un des facteurs déterminants pour les salaires est l’éducation, et dans beaucoup de pays européens, les individus dont les pères ont suivi des études supérieures gagnent beaucoup plus que ceux dont les pères ont arrêté leur éducation au niveau secondaire. L’étude montre, par exemple, qu’au Royaume- Uni, avoir un père qui possède un diplôme universitaire augmente le salaire du fils de 20 % ou plus comparé à un fils dont le père possède un diplôme de niveau secondaire.

Toutefois, l’étude indique aussi clairement que les parents peuvent influencer le succès de leurs enfants sur le marché du travail de différentes façons, y compris en leur transmettant une éthique de travail ou en tissant des réseaux sociaux. « Tel père, tel fils » est sans doute un truisme, mais il n’est pas inévitable.


Réformes économiques 2010 : Objectif croissance, à paraître, voir www.oecd.org/librairie, ISBN 978-92-64-07998-4


©L'Observateur de l'OCDE N° 278 mars 2010