Observateur OCDE
Home
Menu

Retour en Irak

OCDE Observateur

Taux de chômage record, prix du pétrôle défaillants, budgets du gouvernement qui dégringolent et investissements timides dus à l'incertitude politique persistante - une ou plusieurs de ces entraves au progrès existent dans beaucoup de pays du MENA. Mais la combinaison de tous ces éléments avec les problèmes de sécurité de l'après-guerre est un défi tout particulier pour l'Irak. Pendant des années, les armes et le pétrôle ont été le principal commerce du pays, mais l'importante amélioration de la sécurité, allant de pair avec des réformes politiques et juridiques devrait aider les investisseurs à voir de nouveau la région non seulement comme le berceau mésopotamien de la civilisation, mais également comme une opportunité majeure d'investissement.

Supporting Investment Policy and Governance Reforms in Iraq 2007-2008 reflète les discussions menée conjointement par le MENA et l'OCDE avec le gouvernement irakien à propos de ses réformes économiques et de gouvernance. L'ouvrage se penche en détail sur la nouvelle loi irakienne sur l'investissement, promulguée en 2006, analyse les défis que pose la corruption en Irak, en particulier au sein du gouvernement, et examine l'effet de ces facteurs sur les efforts irakiens pour attirer les investisseurs étrangers. Les importantes réserves énergétiques de l'Irak en ont longtemps fait un terrain propice à la corruption, au niveau de la production et de la distibution de pétrole et de gaz naturel. Le gouvernement irakien, qui a surtout besoin d'investissements dans le secteur de l'immobilier et de la construction, de l'industrie lourde, de la production de briques et de ciment, de l'agriculture et du tourisme, doit prendre des mesures pour éradiquer la corruption et rassurer les investisseurs potentiels.

Toutes ces réformes politiques et juridiques seront toutefois inutiles si le pays bascule à nouveau dans la violence. Or, même si les combats persistent à travers le pays, l'un des moyens de faire face à la violence est d'améliorer le niveau de vie des habitants. Il est donc impératif d'améliorer l'image de l'Irak à l'étranger et de faire oublier celle d'un pays perpétuellement en guerre. L'instauration d'un État de droit, la transparence du gouvernement, l'appel à des sources potentielles de capital étranger, tout cela devrait contribuer à atteindre ce but.


ISBN 9789264077249

©L'Observateur de l'OCDE n° 274, novembre 2009