Observateur OCDE
Home
Menu

Belgique : ralentissement de la construction

L'économie devrait continuer de se contracter jusqu'à la fin de 2009, avant d'amorcer une reprise relativement lente en 2010, sous l'effet des mesures de relance budgétaire, de l'assouplissement des conditions monétaires et d'un redressement des échanges mondiaux.

Bien que les prix des logements résistent mieux que dans nombre d'autres pays, le secteur de la construction connaît également un ralentissement. Malgré la progression du chômage, l'inflation tendancielle pourrait persister, en raison de l'indexation automatique des salaires.

S'il est important que les stabilisateurs automatiques puissent jouer pleinement leur rôle, des mesures supplémentaires de relance budgétaire pourraient ne pas être très efficaces ni souhaitables, compte tenu du déficit budgétaire déjà en très forte hausse et du niveau élevé de l'endettement public. La viabilité budgétaire doit être assurée par des mesures de restriction des dépenses à moyen terme, à tous les niveaux de l'administration, ainsi que par des réformes destinées à limiter les coûts du vieillissement dans les années à venir.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur la Belgique

Voir aussi www.oecd.org/belgique

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009