Observateur OCDE
Home
Menu

La place des loisirs

Cliquer pour agrandir

Quand on a de l'argent, on consacre aussi plus de temps aux loisirs. Selon des enquêtes sur la manière dont les gens gèrent leur temps, les Norvégiens, qui ont le revenu national net le plus important des pays de l'OCDE étudiés, consacrent plus de 2 300 heures par an aux loisirs, qui vont du temps passé devant la télé aux sports extrêmes. À l'autre extrémité, les Mexicains, dont le revenu annuel moyen est d'environ 10 000 dollars, consacrent chaque année 1 000 heures de moins que les Norvégiens à leurs loisirs.

Si les plus aisés ont tendance à espérer, voire à exiger plus de temps pour leurs loisirs, le temps consacré aux loisirs est aussi lié à la culture nationale. Par exemple, les Belges et les Allemands gagnent à peine plus que leurs homologues japonais, mais ils consacrent 50 % de temps de plus aux loisirs. Curieusement, les Français, souvent considérés comme particulièrement hédonistes, se situent dans la moyenne, bien qu'ils passent un peu plus de temps à dormir, boire et manger que les autres nationalités de l'OCDE.

Autre surprise, dans presque tous les pays sondés, les gens consacrent plus de temps à la télévision ou à la radio qu'aux rencontres amicales, aux événements culturels ou au sport. Et en ces temps de crise, les loisirs à la maison pourraient encore gagner du terrain.

Panorama de la société 2009 : les indicateurs sociaux de l'OCDE est disponible sur www.oecd.org/librairie. ISBN 978926405693

Pour plus de statistiques sur les questions sociales, vous pouvez consulter www.oecd.org/els/statistiques

©L'Observateur de l'OCDE n° 273, juin 2009