Observateur OCDE
Home
Menu

Suède : marge pour réduire les taux d’intérêts

L’activité économique a marqué le pas au premier semestre de 2008 et devrait fléchir à court terme, tandis que les répercussions de la crise financière internationale se font sentir. La consommation devrait reprendre vers la fin de l’année prochaine, sous l’effet conjugué de la dissipation des turbulences, de nouvelles réductions d’impôt sur le revenu et de la baisse des taux d’intérêt. La croissance des exportations devrait progressivement se redresser parallèlement aux marchés d’exportation de la Suède.

L’investissement résidentiel devrait se contracter, compte tenu du fléchissement des prix des logements et d’une confiance en berne conjuguée à l’évolution défavorable de la situation démographique. L’emploi et le taux d’activité devraient tous deux diminuer, et le taux de chômage devrait être supérieur à son niveau structurel estimé. La croissance de la productivité du travail devrait rester faible au cours des trimestres à venir, mais elle devrait se raffermir tandis que l’activité redémarrera.

Compte tenu de l’accroissement des ressources inemployées et de la baisse des prix des produits de base, la Sveriges Riksbank (Banque de Suède) dispose des marges de manoeuvre nécessaires pour continuer à baisser les taux d’intérêt. L’assouplissement annoncé de la politique budgétaire en 2009 soutiendra la demande et est structuré pour contribuer à améliorer l’offre, au fil du temps.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009