Observateur OCDE
Home
Menu

Pays-Bas : détérioration budgétaire

Après avoir marqué le pas au milieu de 2008, la croissance deviendra négative en 2009. L’année suivante, une reprise se fera jour, grâce au renforcement de la demande intérieure stimulé par l’assouplissement de la politique monétaire et à la croissance des revenus réels soutenue par la baisse de l’inflation, tandis que les exportateurs bénéficieront du redressement des échanges mondiaux.

Cependant, les tensions sur le marché du travail continueront d’alimenter l’inflation tendancielle.

La pression salariale serait atténuée par l'adoption de mesures visant à accroître l'offre de main-d'oeuvre. La situation budgétaire est appelée à se dégrader à court terme, mais il faudrait néanmoins laisser les stabilisateurs automatiques jouer à plein. Le principal risque qui obligerait à revoir en baisse les prévisions sur le plan intérieur tient au fait que la crise financière pourrait avoir un effet plus important sur les actifs des fonds de pension, contraignant ces derniers à relever les taux de cotisation afin de garantir leur solvabilité. La croissance des revenus nets s'en trouverait freinée, compromettant un redémarrage de la consommation privée, comme cela s'est produit au début de 2003.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009