Observateur OCDE
Home
Menu

Italie : récession prolongée

En Italie, la récession, qui s’est amorcée en début d’année, se prolongera vraisemblablement durant la majeure partie de 2009, comme dans beaucoup d’autres pays de l’OCDE. La tourmente financière mondiale a touché une économie déjà affaiblie par plusieurs années de faibles gains de productivité, de dégradation de la compétitivité et de dette publique élevée.

Cependant, l’expansion dynamique de l’emploi et le recul du chômage ont été des évolutions positives. Le rétablissement de la confiance vers la fin de 2009 devrait permettre une accélération sensible de la production en 2010.

Après une réduction notable du déficit en 2007, l'orientation budgétaire a pris un tour quelque peu expansionniste en 2008. Dans son plan budgétaire triennal pour 2009-2011, le gouvernement reconnaît que, du fait du niveau élevé de l'endettement public et de l'augmentation des primes de risque, il n'a guère d'autre choix que de reprendre l'assainissement des finances publiques ; le déficit corrigé des fluctuations conjoncturelles prévu ici marque bien une contraction. Cependant, dans la conjoncture actuelle, il faudrait laisser jouer les stabilisateurs automatiques en fonction de l'affaiblissement de l'économie. Les suppressions d'emplois dans le secteur public envisagées dans le budget devraient être gérées avec soin de façon à contribuer à une plus grande efficience ainsi qu'à des économies budgétaires.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009