Observateur OCDE
Home
Menu

Japon : fin de l’expansion

Les chocs externes liés à la forte hausse des prix des produits de base puis aux turbulences financières internationales ont mis un terme à l’expansion économique que connaissait le Japon. Les cours des actions ont chuté et le yen s’est sensiblement apprécié.

Compte tenu de la baisse des exportations, l’activité devrait rester atone tout au long de 2009, entraînant une hausse du chômage et ramenant l’inflation globale à un niveau proche de zéro. Un redressement de la demande intérieure devrait tirer la croissance de la production aux alentours de 1 % en 2010, soit un taux encore inférieur à son niveau potentiel.

La baisse du taux directeur à laquelle a procédé la Banque du Japon devrait s’accompagner de mesures destinées à soutenir l’activité en offrant au marché suffisamment de liquidités pour limiter l’impact des tensions financières et réduire les pressions déflationnistes. La relance budgétaire annoncée fin octobre atténuera le repli de l’activité en 2009, mais il conviendra que les autorités se focalisent de nouveau sur l’assainissement des finances publiques lorsque l’économie se stabilisera, compte tenu du niveau très élevé du ratio d’endettement public et des coûts du vieillissement démographique. Des réformes structurelles destinées à renforcer la productivité, en particulier dans le secteur des services, restent d’une importance prioritaire en vue d’améliorer le niveau de vie, étant donné la diminution de la population d’âge actif.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009