Observateur OCDE
Home
Menu

Santé économique ?

L’industrie pharmaceutique occupe une place importante dans l’économie de la zone OCDE, comme en témoignent les dépenses élevées en produits pharmaceutiques. Elles ont en effet atteint 569 milliards de dollars en 2005 (patients hospitalisés non compris).

Tandis que la France et l’Espagne ont été les plus gros consommateurs de produits pharmaceutiques par habitant en volume, les États-Unis ont réalisé les plus grosses dépenses, avec 235 milliards de dollars, soit plus de 40 % du total de l’OCDE ; ils sont suivis du Japon avec 71 milliards de dollars. La France a dépensé quant à elle 39 milliards de dollars, et l’Espagne 21 milliards.

Depuis les années 1990, la croissance moyenne des dépenses pharmaceutiques était de 5,6 % par an, un rythme bien supérieur à celui des dépenses totales de santé sur la même période, à 4,2 % par an, tandis que la croissance annuelle du PIB était de 3 %.

Ramenées au nombre d’habitants, ce sont les États-Unis qui ont connu les plus grosses dépenses, à 792 dollars par habitant, mais de nombreux pays de l’OCDE ont un niveau de dépenses comparable, autour de 400-600 dollars par habitant. Cela dit, au Mexique, ce chiffre était de 144 dollars, soit seulement 18 % du niveau américain, et 100 dollars de moins qu’en Pologne. Le chiffre de 141 dollars en Turquie a été calculé sur la base des prix des produits manufacturés, qui peut conduire à sous-estimer la dépense finale.

Ces chiffres proviennent d’un nouveau rapport de l’OCDE, qui compare les niveaux des prix pour évaluer comment les politiques de prix pharmaceutiques et de remboursement ont contribué à atteindre les objectifs de santé, comprenant disponibilité, accessibilité et innovation.

Les prix des médicaments sur un marché global : Politiques et enjeux sera prochainement disponible sur www.oecd.org/librairie

©L’Observateur de l’OCDE, n°269, octobre 2008