Observateur OCDE
Home
Menu

Irlande : ralentissement dû à la construction

L’activité a été forte au premier semestre 2007, mais le marasme dans le secteur de la construction de logements ralentira sensiblement l’expansion.
Le PNB progressera probablement de 3 % en 2008, taux bien inférieur au taux de croissance potentiel de la production, mais il remonterait à 4,5 % en 2009, la construction de logements se stabilisant à un niveau soutenable. Les pressions inflationnistes se relâcheront et le chômage pourrait monter.Les recettes fiscales dépendent pour partie du marché de l’immobilier et elles croîtront plus lentement au cours des années à venir. Il faudra contenir l’augmentation des dépenses afin de maintenir des finances publiques saines sur le moyen terme. L’investissement public qui soulage les contraintes du côté de l’offre devrait avoir priorité sur les dépenses courantes et il faudra éviter de fortes hausses de salaires dans le secteur public. Des réformes de la réglementation, en particulier dans les industries de réseau, permettraient d’améliorer la compétitivité.©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008