Observateur OCDE
Home
Menu

Saine immigration

OCDE Observateur

Cliquer pour agrandir

L’offre de personnel médical reflète également les mouvements mondiaux du travail. En effet, 1,3 millions de professionnels de la santé – infirmières, docteurs, pharmaciens, dentistes, etc. – nés à l’étranger vivaient dans les pays de l’OCDE en 2000, selon un rapport spécial des dernières Perspectives des migrations internationales.
Les États-Unis ont accueilli environ 47 % de ces médecins étrangers, tandis que les 25 pays membres de l’UE et de l’OCDE en ont reçu 39 %. Le Royaume-Uni a accueilli 12 % des médecins étrangers, dépassant la France et l’Allemagne. Environ un quart de ces docteurs et 38 % des infirmières venaient d’autres pays européens. Beaucoup de professionnels de santé étrangers viennent aussi de pays asiatiques non membres de l’OCDE : ils étaient 163 600 médecins et 189 300 infirmières en 2000.L’Inde est le principal pays d’origine des médecins, comme les Philippines le sont pour les infirmières. Aux États-Unis, plus de la moitié des médecins nés à l’étranger sont originaires d’Asie, et ceux-ci sont également bien représentés en Australie (43 %), en Irlande (48 %) et au Royaume-Uni (55 %). L’Amérique latine fournit de nombreux professionnels de santé à l’Espagne (55 % des médecins étrangers, 41 % des infirmières). En France, environ la moitié des médecins et infirmières étrangers viennent d’Afrique du nord. Selon les Perspectives des migrations internationales le Royaume-Uni et l’Allemagne sont les principaux pays d’origine dans la zone OCDE : en Irlande et en Nouvelle-Zélande, les médecins britanniques représentent 75 % des docteurs immigrants issus d’un pays de l’OCDE.Pour plus d’information sur le rapport, voir www.oecd.org/migrations. Il peut être commandé sur www.oecd.org/librairie.©L’Observateur de l’OCDE nº 262, juillet 2007