Observateur OCDE
Home
Menu

Talents étrangers

Certains travailleurs occupent inévitablement des emplois pour lesquels ils sont surqualifiés, mais ceci est plus fréquent parmi les immigrés. Tous les pays désirent recevoir des immigrés hautement qualifiés, mais en Italie et en Grèce, par exemple, où le taux de déclassement des immigrés est particulièrement important par rapport à celui des autochtones, les travailleurs acceptent des emplois non qualifiés dans l’espoir de progresser ensuite.
Le déclassement des immigrés est aussi relativement élevé en Norvège et en Suède, où il s’explique par un afflux de réfugiés qualifiés plutôt que de migrants économiques. Bien que la différence de taux de déclassement entre autochtones et immigrés soit plus faible au Royaume-Uni et aux États-Unis, ces pays ont respectivement les cinquième et septième places en matière de déclassement des autochtones, sur les 21 pays représentés.Voir les Perspectives des migrations internationales 2006, sur www.oecd.org/migrations. Voir aussi « Fossé racial ? », L'Observateur de l'OCDE n°255.©L’Observateur de l’OCDE, n°257, octobre 2006