Observateur OCDE
Home
Menu
La Corée dans l’Observateur de l’OCDE : une sélection d’archives
corée,ocde,observateur de l'ocde

Tous les articles sont disponibles sur www.observateurocde.org, hormis ceux publiés avant 1999, qui peuvent être consultés sur la bibliothèque en ligne de l’OCDE (www.oecd-ilibrary.org/fr).   

Coréens en ligne 

S’il est un pays où le haut débit a connu un développement exemplaire, c'est bien la Corée, qui a accueilli la réunion ministérielle de l'OCDE 2008 sur le futur de l'économie Internet. En décembre 2007, elle était septième de la zone OCDE pour l'accès au haut débit, deuxième après le Japon, loin devant les autres pays pour la fibre optique, et troisième après la France et le Japon pour la vitesse de téléchargement. La Corée est également leader en matière de technologie mobile.

En 2006, près de 94 % des ménages avaient accès au haut débit à partir d'un ordinateur ou d'un téléphone portable, soit trois fois plus qu'en 2000. L’accès haut débit est également gratuit dans de nombreux hôtels et lieux publics. De fait, les Coréens sont si « connectés » que la « cyberdépendance » est maintenant considérée comme une pathologie, qui peut être traitée.

(2008), « Coréens en ligne », L’Observateur de l’OCDE n°268, juin


Les jeunes travailleurs en Corée

Les bonnes vibrations économiques continuent en Corée : pour 2008-2009, on attend une croissance forte et un faible taux de chômage. Cet essor semble toutefois avoir oublié une partie de la jeunesse. À 10 %, le chômage des jeunes en Corée est inférieur à la moyenne OCDE (proche de 15 %) et, bien que le taux d'emploi y soit plus faible, ceci s'explique par un faible taux d'abandon des études et un taux de scolarisation élevé. 

« Les jeunes travailleurs en Corée », L’Observateur de l’OCDE n°264-265, décembre 2007- janvier 2008


Savoir c’est pouvoir !

La transformation économique de la Corée a été une des plus remarquables du siècle dernier. Dans un court laps de temps, elle est sortie des cendres d'une terrible guerre pour devenir une puissance industrielle, rejoignant l'OCDE en 1996. La Corée a maintenant l'ambition de devenir une économie basée sur le savoir.

« Savoir c’est pouvoir ! », L’Observateur de l’OCDE n°240-241, décembre 2003


Créditer la Corée

En 2002, la reprise économique de la Corée, dont le PIB a progressé de 6 % en dépit du fort ralentissement de l'économie mondiale, reflète le succès de son programme de restructuration et du dynamisme sous-jacent de son économie. Mais d'après la dernière Étude économique de l'OCDE, la Corée n'est pas pour autant dispensée de remédier aux défaillances structurelles qui subsistent et de corriger les déséquilibres naissants.

« Créditer la Corée », L’Observateur de l’OCDE n°236, mai 2003


Corée : de meilleures politiques sociales pour une économie plus forte

Willem Adema, Peter Tergeist et Raymond Torres, Direction de l’éducation, de l’emploi, du travail et des affaires sociales de l’OCDE

La crise. Quelle crise ? C’est ce qu’on est tenté de dire, aujourd’hui, à propos de la Corée. Maintenant que l’économie connaît, de nouveau, une rapide expansion et que le chômage se situe en deçà de 4 pour cent, ce qui est faible au regard de la plupart des éléments de comparaison, les traumatismes de la crise financière de la fin 1997 s’éloignent dans bien des esprits.

Adema, Willem, Peter Tergeist et Raymond Torres (2000), « Corée : de meilleures politiques sociales pour une économie plus forte », L’Observateur de l’OCDE n°223, octobre


La Corée et l’OCDE : une décennie de progrès

Okyu Kwon, Vice-Premier ministre et ministre des Finances et de l'Économie, Corée

En 1996, alors que le gouvernement coréen venait de décider de rejoindre l'OCDE et travaillait dur pour cela, certains médias et organisations de la société civile se montrèrent réticents. Ils s'inquiétaient de l'entrée de la Corée dans le « club des riches », affirmant que cette initiative était prématurée et qu'elle nous causerait des pertes considérables.

Kwon, Okyu (2006), « La Corée et l’OCDE : une décennie de progrès », L’Observateur de l’OCDE n°257, octobre


Corée : des politiques d’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle pour une croissance durable

Hee-Jung Kim, Ministre de l'Égalité hommes-femmes et de la Famille République de Corée

De toutes les ressources mises à la disposition de l’humanité, quelle est la plus sous-utilisée ? Les femmes, assurément !

Kim, Hee-Jung (2015), « Corée : des politiques d’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle pour une croissance durable », L’Annuel de l’OCDE


Le développement et la Corée : les leçons d'un succès

Au départ, un plan rapproché sur une femme à genou qui semble frotter des tuiles. Un travelling arrière révèle qu'elle est en train de nettoyer des traces de pneus dans une cour. Nouveau travelling arrière, et l'on constate qu'elle se trouve, avec plusieurs autres, devant un immense centre de conférence couvert de bannières en coréen et en anglais annonçant le quatrième Forum de haut niveau sur l'efficacité de l'aide (...), à Busan.

(2011), « Le développement et la Corée : les leçons d'un succès », L’Observateur de l’OCDE n°287, T4


La science et la technologie en Corée

La Corée du Sud a connu une croissance économique remarquable, le revenu réel par habitant ayant été multiplié par dix environ depuis le milieu des années 50 ; aujourd'hui, il atteint presque 10 000 dollars. Dans de nombreux secteurs industriels, la Corée se situe aux tout premiers rangs mondiaux : semi-conducteurs, électronique, construction navale, acier, notamment. Tandis, qu'elle frappe à la porte de l'OCDE, la Corée se donne pour objectif de rejoindre d'ici à une décennie les grandes nations industrialisées. Une des premières conditions pour cela : élever le niveau de la technologie et faire progressivement jeu égal avec les économies plus avancées.

Aubert, Jean-Éric (1996), « La science et la technologie en Corée », L’Observateur de l’OCDE n°200, juin-juillet 



©L'Observateur de l'OCDE n°308, T4 2016