Observateur OCDE
Home
Menu
La mer, nouvel horizon
mer,ocdean,économie,environnement,ocde

La mer recèle une profusion de ressources naturelles ainsi qu’un fort potentiel pour la croissance, l’emploi et l’innovation. Elle constitue également un allié indispensable face à de nombreux défis mondiaux comme la sécurité alimentaire, le changement climatique, la production d’énergie, l’approvisionnement en ressources naturelles et les soins de santé. Mais ses ressources sont déjà surexploitées, polluées et confrontées au changement climatique.

L’économie de la mer comprend des activités telles que le transport maritime, la pêche, l’éolien offshore et les biotechnologies marines. Elle représente également un patrimoine naturel ainsi qu’un écosystème, que ce soit pour les poisons, les voies de navigation ou encore absorption de dioxyde de carbone. Sa contribution à l’économie totale était évaluée à 1 500 milliards USD et 31 millions d’emplois en 2010. L’exploitation de pétrole et de gaz représente un tiers de la valeur ajoutée créée par les activités liées à la mer, suivie par le tourisme maritime et côtier puis les équipements maritimes et activités portuaires. Les plus gros employeurs sont la pêche industrielle (plus d’un tiers du total) et le tourisme maritime et côtier (près d’un quart). Les projections indiquent qu’entre 2010 et 2030, à supposer que la tendance se maintienne, l’économie de la mer pourrait largement doubler sa contribution à la valeur ajoutée mondiale, franchissant la barre des 3 000 milliards USD, et occuper à terme 40 millions de personnes.

Si « l’économie bleue » a le vent en poupe, la mer boit la tasse. L’accroissement des émissions anthropiques de carbone, qu’elle absorbe en bonne partie, acidifie ses eaux. L’élévation de sa température et de son niveau ainsi que la modification des courants (et des flux atmosphériques) nuisent à la biodiversité, entraînent la disparition d’habitats, changent la composition des réserves halieutiques et les migrations des poissons, et accentuent la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes. L’avenir de l’océan est encore assombri par la pollution due aux activités terrestres comme les ruissellements d’origine agricole, ainsi que par la surpêche et l’épuisement des stocks halieutiques en maints endroits du globe.

Des stratégies de développement responsables et durables s’avèrent par conséquent indispensables pour profiter pleinement des richesses de la mer. Dans un récent rapport, L’économie de la mer en 2030, l’OCDE formule quatre recommandations principales : développer la coopération internationale dans les sciences et technologies marines ; renforcer la gestion intégrée des mers ; améliorer les bases statistiques et méthodologiques nationales et internationales ; et étoffer les capacités d’évaluation prospective des secteurs maritimes.

OCDE (2016), L’économie de la mer en 2030, Éditions OCDE

Crawford Heitzmann, Martha (2006), « N’oublions pas le littoral », L’Observateur de l’OCDE, no 254, mars

Voir la vidéo de l’OCDE sur l’économie de la mer

©L'Observateur de l'OCDE n°307 T3 2016