Observateur OCDE
Home
Menu
L'eau : tout ou rien
eau,agriculture,inondation,ocde

En 2015, de nombreux pays ont souffert de graves sécheresses et d’inondations. L'Afrique du Sud n'avait pas vu de telle sécheresse depuis 30 ans, l'Éthiopie pourrait connaître une crise alimentaire majeure, et la canicule a sévi en Californie pour la quatrième année consécutive. Les inondations ont fait plus de 2 000 morts en Inde l’été dernier, et causé des dégâts sans précédents en Angleterre, au Paraguay et en Caroline du Sud. Or, le changement climatique devrait accroître la fréquence et la gravité des événements météorologiques extrêmes dans les années à venir.

Selon Gestion des risques de sécheresse et d'inondation dans l'agriculture : Enseignements pour les politiques publiques, les gouvernements pourraient faire bien mieux sur le front de l'atténuation et de la gestion des risques. Ce rapport, qui s'inscrit dans les travaux de l'OCDE sur la gestion des risques en agriculture, s'appuie sur les tendances, expériences et recherches des pays membres (Australie, Canada, Espagne, France et Royaume-Uni, notamment) en matière de gestion durable des inondations et des sécheresses en agriculture, et énonce des recommandations pour l’action publique. Il définit un cadre général pour aider les pays à analyser leurs politiques et définir les stratégies envisageables.

Des politiques globales cohérentes sont nécessaires au plan local et national, notamment pour permettre à l'agriculture de nourrir une population urbaine toujours plus nombreuse. L’étude passe en revue les mesures concernant les droits et allocations d'eau, l'information météorologique et hydrologique, l'innovation et l'éducation, ainsi que l'indemnisation et l'assurance contre les sécheresses et inondations, et la façon dont elles pourraient être associées de manière plus cohérente pour améliorer la gestion des risques. La réduction des subventions telles que les prix garantis et ou les assurances sur les récoltes, qui faussent les incitations, permettrait aux exploitants de prendre leurs décisions de production et d'investissement en fonction des coûts et avantages réels de la prise de risque.

OCDE (2016), Gestion des risques de sécheresse et d'inondation dans l'agriculture : Enseignements pour les politiques publiques, Études de l'OCDE sur l'eau, Éditions OCDE, http://dx.doi.org/10.1787/9789264254459-fr

Voir également http://wp.me/p2v6oD-2oR

©L'Observateur de l'OCDE avril 2016