Observateur OCDE
Home
Menu
Acheter en ligne
internet,commerce,digital,ocde

Il y a dix ans, acheter en ligne était la nouvelle mode, aujourd’hui, ce serait devenu la routine. Qu’en est-il réellement ? 

Dans la zone OCDE, environ 50 % de la population avait passé une commande sur internet en 2014, contre 31 % en 2007. Cette hausse était particulièrement marquée en Belgique, Estonie, France, Slovaquie et Suisse. Aujourd’hui, plus des trois quarts des adultes achètent en ligne au Danemark, en Norvège et au Royaume-Uni, mais seulement 10 % au Chili et en Turquie, et moins de 5 % en Colombie et au Mexique.

Selon les recherches de l’OCDE, 19 % des acheteurs en ligne au Royaume-Uni, suivis de près par les consommateurs danois et suédois, ont utilisé leur téléphone ou autre appareil mobile pour effectuer un achat en 2012.

Le phénomène a bouleversé les filières de distribution classiques de certains secteurs, comme celui des services de voyages (qui concentre presque la moitié des consommateurs en ligne), de la musique, des jeux, du livre et de la billetterie. Les ventes en ligne ont également bondi ces dernières années dans l’alimentation et l’épicerie.

Dans l’ensemble, cependant, les consommateurs ne représentent qu’une faible proportion du commerce en ligne, puisque jusqu’à 90 % de la valeur des achats en ligne provient du « business-to-business », les transactions entre entreprises, voyagistes par exemple. En 2009, la sécurité était la raison principale évoquée par plus d’un tiers des internautes réticents à acheter en ligne. La protection de la vie privée était la deuxième raison pour 30 % des internautes.

Voir www.oecd.org/fr/internet/ieconomie  

©L'Observateur de l'OCDE n°305 Q1 2016