Observateur OCDE
Home
Menu
Renault-Nissan - Carlos Ghosn : Le véhicule électrique, la solution pour le climat
Renault-Nissan, COP21, climat, carlos ghosn

En permettant à des générations de femmes et d’hommes d’accéder à la mobilité, l’automobile a ouvert la voie de la modernité, de la liberté et de l’indépendance. Mais ces avancées ont eu leur revers. Le transport individuel représente 15 % des émissions de gaz à effet de serre. En développant une gamme de véhicules électriques « zéro carbone » à l’usage, Renault et Nissan disposent aujourd’hui de la solution la plus efficace pour diminuer les émissions de CO2. Une solution à l’origine de nouvelles sensations de conduite. Explications... 

Une solution zéro CO2 à l’usage 

Dans un secteur automobile encore dépendant à l’énergie fossile à 98 %, le véhicule électrique est une solution de mobilité durable, et l’Alliance en est le pionnier avec la commercialisation de Nissan LEAF dès 2010. Propulsé par un moteur électrique fonctionnant sans combustion d’énergie fossile, le véhicule électrique n’émet pas de CO2 lors de la conduite1. De façon très concrète, les véhicules électriques vendus par Renault ont permis d’éviter l’émission de 115 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit 230 450 barils de pétrole, en moyenne par an2.

L’empreinte carbone globale du véhicule électrique varie d’un pays à l’autre, car elle est dépendante du mode de production d’électricité : hydroélectrique, éolien, charbon, nucléaire…. À titre d’exemple, Renault ZOE émet 15 grammes de CO2 par km en France, 30 g/km au Canada et 58 en moyenne à l’échelle européenne3

Dans un contexte où l’électricité tend à diminuer sa teneur en carbone, le bénéfice du véhicule électrique va progresser encore au rythme de l’augmentation des énergies renouvelables dans le monde. À l’échelle mondiale, 56 % des nouvelles capacités de production d’électricité sont renouvelables, ce taux est de 72 % à l’échelle européenne4.

Enfin, dans les années à venir, les véhicules électriques permettront de plus en plus de stocker l’électricité. Une fois connectés à un réseau électrique efficace et intelligent, ils participeront à la transition énergétique des villes, collectivités, pays.

Un plaisir de conduite de nouvelle génération

Passer de 0 à 50 km/h en 4 secondes de façon fluide, linéaire et sans à-coups, recharger son véhicule aussi simplement que son téléphone portable, circuler dans un véhicule silencieux… le véhicule électrique réinvente une façon de se déplacer, ludique et confortable tout en réduisant son empreinte carbone.

Un changement d’échelle nécessaire 

En proposant des solutions de mobilité accessibles économiquement au plus grand nombre, Renault et Nissan ont fait le choix de solutions « de masse », dont la démultiplication bénéficiera également aux citadins : la gamme de 6 véhicules électriques n’émet de surcroît aucun polluant atmosphérique à l’usage1

1 Ni émissions de CO2 ni polluants atmosphériques réglementés lors de la conduite, hors pièces d’usure

2 Données calculées à partir des valeurs comité Professionnel du pétrole, point de comparaison avec un véhicule de classe équivalente.

3 ‘Puits à la Roue’

4 Renewables 2014 – Global Status Report  

L’alliance RENAULT-NISSAN partenaire de la COP21

« A l’heure où les États se mobilisent pour le Climat ; et alors que les métropoles font face à la nécessité d’améliorer la qualité de l’air pour les citadins, le véhicule électrique est une solution disponible dès aujourd’hui et efficace à ce double impératif. Mais pour en maximiser les bénéfices, il est une condition : celle de passer à une bien plus grande échelle. Le soutien actif des pouvoirs publics est indéniablement une des clés du succès. »

Carlos Ghosn
Président directeur général
Alliance Renault-Nissan

Convaincue de disposer d’une solution efficace pour le climat, l’Alliance est au cœur du dispositif COP21, et en réunissant 200 véhicules électriques Renault et Nissan, elle met à la disposition de la COP21 la plus grande flotte zéro émission* jamais rassemblée pour un événement d’envergure internationale.

200 salariés de l’Alliance se sont associés volontairement à cette opération en devenant ambassadeurs-conducteurs de cette solution électrique auprès des délégués officiels. Fiers de cette solution concrète en tant que salariés et concernés par les enjeux du climat en tant que citoyens.

* Délivrée par le réseau électrique français, l’électricité fournie par EDF pendant la COP21 compensera les émissions résiduelles de CO2 associées à cette consommation par des crédits-carbone générés par des projets certifiés par les Nations-Unies 

©L'Observateur de l'OCDE n°304 novembre 2015