Observateur OCDE
Home
Menu
Bien-être inégal

Il faut noter que, depuis plus de cent ans, le pourcentage de ceux qui détiennent la richesse à l’échelle mondiale est resté quasiment inchangé. 

La prospérité individuelle a certes évolué en occident, mais c’est autre chose. Et les plus pauvres dans ces sociétés en ont payé le prix, sous la forme d’une transition de la pauvreté et des bas salaires vers ce que l’on pourrait qualifier d’esclavage salarié. L’abolition de l’étalon-or et l’accroissement du crédit ont produit plusieurs générations de travailleurs qui luttent, semaine après semaine ou mois après mois, pour ne pas sombrer sur le plan financier.

À mesure que la situation financière mondiale évolue et que les marchés émergents se développent, il faut inverser cette tendance pour éviter une poursuite des violences et des conflits.


Philip Hodkinson, Angleterre, dans un commentaire sur l’article « A long-term view on inequality » publié sur oecdinsights.org, en octobre 2014, http://oe.cd/KO


Il faut féliciter l’OCDE pour ce rapport et la profusion de données et d’éclairages qu’il propose sur l’évolution du bien-être pendant près de 200 ans. Comme les auteurs le soulignent, ces multiples dimensions apportent une bien meilleure vision du bien-être qu’une approche uniquement fondée sur le PIB par habitant.

Ce thème figure parmi les sujets traités par Chartered Accountants Australia and New Zealand dans la publication Is policy making measuring up? Rethinking how we measure the success of a nation. Dans ce rapport, nous préconisons d’accompagner le PIB d’une mesure du bien-être, comme le Social Progress Index, pour rendre compte des progrès accomplis par un pays.

Nous encourageons l’OCDE et les autres organismes internationaux à centrer davantage leurs efforts sur l’ajout, aux côtés du PIB par habitant, d’indicateurs non fondés sur le PIB afin de généraliser l’utilisation de cette méthode pour comparer les progrès des nations.

Rob Ward, Head of Leadership and Advocacy, Chartered Accountants Australia and New Zealand, dans un commentaire sur l’article « Mapping the history of wellbeing » publié sur oecdinsights.org, 2 octobre 2014, http://oe.cd/KQ

Les commentaires et courriers peuvent être reformulés pour les besoins de la publication. Écrivez-nous sur observer@oecd.org ou sur ces portails : www.observateurocde.org, www.oecdinsights.org, ou sur les autres portails mentionnés sur cette page.

© L’Observateur de l’OCDE n°300, T3 2014

Voir aussi :

Courriers des lecteurs