Observateur OCDE
Home
Menu
Les PME à la peine

Alors qu'elles représentent 90% de l'emploi dans les pays de l'OCDE, les petites et moyennes entreprises (PME) peinent à accéder aux financements des banques. 

Les petites et moyennes entreprises comptent au maximum 250 salariés, mais représentent quelque 90 % de l’emploi dans la zone OCDE. Pour relancer l’économie, il faudrait donc privilégier ces moteurs de l’activité.

Le financement doit évoluer. Contrairement aux multinationales qui continuent d’emprunter à de faibles taux, voire émettent des obligations, les PME y accèdent toujours difficilement. Selon Le financement des PME et des entrepreneurs 2013 : Tableau de bord de l’OCDE, elles ont généralement dû emprunter à des taux plus élevés en 2011 qu’en 2009-2010. Et l’écart de taux d’intérêt entre les PME et les grandes entreprises s’est également creusé dans beaucoup de pays.

Difficultés de financement

Selon une analyse de l’évolution des indicateurs financiers de 25 pays entre 2007 et 2011, les prêts aux PME n’ont que modérément augmenté dans beaucoup de pays développés, mais le financement des petites entreprises a progressé plus nettement dans les économies émergentes. D’après le rapport précité, la crise de la dette souveraine a probablement réduit encore les activités de prêt des banques en 2012-2013. Une amorce de reprise de l’investissement en capital-risque et capital de croissance a été observée, mais globalement, le niveau des prêts est resté inférieur à celui de 2007, avant la crise.

Le financement des PME et des entrepreneurs 2013 : Tableau de bord de l’OCDE présente une description détaillée des conditions financières proposées aux PME dans 25 pays.

Voir www.oecd.org/fr/industrie/pme

© L’Annuel de l’OCDE 2014

Retrouvez tous les articles de L’Annuel de l’OCDE 2014 en cliquant ici  

Lire aussi :

L'Annuel 2013

L'Annuel 2012

L'Annuel 2011