Observateur OCDE
Home
Menu
OCP, un acteur industriel engagé pour une agriculture performante et durable en Afrique

OCP, un des leaders mondiaux des phosphates et produits dérivés, s’est résolument engagé à contribuer au développement durable de l’agriculture en Afrique et à contribuer à une réelle révolution verte du continent. 

Les engrais phosphatés, la clé pour améliorer la productivité agricole en Afrique


Les engrais sont des éléments vitaux pour le développement durable de l’agriculture. En Afrique, leur utilisation raisonnée peut contribuer efficacement à renverser la tendance d’une faible productivité agricole. En effet, l’Afrique représente 18 % des terres arables de la planète, cependant le continent ne représente que 1 % de la consommation mondiale d’engrais, et ce malgré le développement de cultures à fort potentiel destinées à l’export.

OCP s’est engagé dans des actions concrètes contribuant au développement agricole en Afrique


OCP, acteur majeur de l’agriculture mondiale, compte jouer le rôle de locomotive dans le processus d’amélioration de la productivité agricole en Afrique. Avec des réserves de phosphates parmi les plus importantes au monde, une production marchande de 28 millions de tonnes qui sera portée à 50 millions à l’horizon 2020 et une expertise de près de 50 ans dans le domaine des engrais, OCP s’est engagé à investir plus de 15 milliards de dollars sur la décennie 2010-2020. Le Groupe dispose ainsi des atouts nécessaires pour tirer vers le haut la productivité agricole du continent. 

OCP est convaincu que l’Afrique recèle des potentialités énormes pour assurer sa sécurité alimentaire, à condition d’adopter de bonnes stratégies de développement agricole. C’est pourquoi l’amélioration du taux d’utilisation des engrais demeure le fondement de toute stratégie agricole visant à accroître sensiblement la productivité agricole du continent.

La démarche du Groupe pour le marché africain s’articule autour de trois axes :

Apprendre


Parce que le marché africain a ses propres spécificités, OCP a dédié une équipe à l’étude des particularités du continent, à travers la rencontre et l’échange avec les distributeurs locaux, les organismes étatiques et les instituts de recherche agronomiques de plusieurs pays en Afrique. De plus, afin d’améliorer sa connaissance des spécificités agricoles africaines, le Groupe parraine et participe aux forums et conférences internationaux d’envergure, en lien étroit avec le sujet.

S’engager


Pour sécuriser durablement l’approvisionnement du continent, OCP a dédié des volumes de production à l’Afrique, indépendamment de la demande internationale. La sécurisation de ces volumes représente un investissement d’environ 600 millions de dollars pour la construction d’une unité spécifique sur la plateforme industrielle du groupe à JorfLasfar.

Innover


OCP crée des nouveaux produits innovants qui répondent à des besoins spécifiques, appelés « Produits performants aux phosphates » (PPP).

En 2012, OCP a lancé, en plus de la formule de base « PPP-Application directe-Teractiv », trois formules spécifiques de en application directe afin de répondre aux besoins de trois cultures : le cacao, le coton et le maïs.

Récemment, OCP a également lancé un projet ambitieux: une carte de fertilité des sols du Maroc. Cet outil, public et gratuit, est une base de données géographiques et scientifiques des sols, afin de faciliter la mise en place d’une agriculture raisonnée et productive. OCP compte capitaliser sur l’expérience acquise pour aider à la réalisation d’un outil similaire dans les pays d’Afrique subsaharienne.

Le Groupe a mis en place à partir de 2012 sur le marché marocain un modèle innovant de partenariat public-privé qui l’engage lui, les distributeurs, ainsi que les petits agriculteurs, dans un cercle vertueux de création de valeur, faisant intervenir la Fondation OCP.

L’un des outils de ces contrats packages est la « Caravane OCP » dont les éditions ont sillonné le Maroc pour se rapprocher des agriculteurs et leur prodiguer les meilleurs conseils. La Caravane OCP Céréales 2012 a été présentée à Dakar en mars 2013, lors de la 4e édition de la conférence FMB Africa. 

Sponsorisé par OCP. Voir www.ocpgroup.ma/

Voir aussi www.oecd.org/fr/agriculture/

© L’Observateur de l’OCDE n° 296 T3 2013

Tous les articles Podium à (re)lire en cliquant ici