Observateur OCDE
Home
Menu
Perspectives hommes-femmes

Selon la fameuse affirmation du Prix Nobel Gary Becker, « la mère au foyer qui élève ses enfants apporte une plus grande contribution à l’économie que le père qui travaille à l’extérieur » (1998 Conférence de l’ONU sur la famille).   

Malgré… la recommandation de créer des « comptes satellites des ménages » intégrant une évaluation du travail non rémunéré dans le PIB afin d’obtenir un meilleur indicateur du développement et du bien-être, les soins à la personne apportés à titre gracieux échappent encore à la plupart des statistiques.      

Il est encourageant de voir que lors du Panel de haut niveau tenu le 21 mars dans le cadre de la Commission sur le statut des femmes, de nombreux pays ont formulé le souhait et la recommandation que les soins non rémunérés soient pris en compte dans les statistiques nationales, à savoir le PIB, afin de souligner leur importance et leur valeur pour la société tout entière.        

Une manière d’accélérer le mouvement serait d’intégrer le travail non rémunéré dans l’agenda d’après 2015 : la création d’un indicateur du travail non rémunéré permettrait non seulement de souligner sa valeur économique, mais aussi de mettre en évidence son inégale répartition entre hommes et femmes, et contraindrait les États à agir.      

Délégation de Make Mothers Matter International (MMM) à l’ONU, publié sur Wikigender

©L’Observateur de l'OCDE N˚ 294 T1 2013