Observateur OCDE
Home
Menu
Ma petite entreprise…

… Connaît bien la crise, contrairement au refrain de la célèbre chanson de feu Alain Bashung. C’est en tout cas ce qui ressort du Financement des PME et des entrepreneurs : Tableau de bord de l’OCDE, un rapport inédit couvrant 18 pays, dont le Canada, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Suède.

La crise économique mondiale a en effet accru les difficultés de financement des PME, à travers deux faits majeurs : la chute de la demande de biens et services fournis par les PME et la crise du crédit. Cette situation a atteint de plein fouet la trésorerie et les liquidités des PME, poussant nombre d’entre elles à la faillite, ce qui a contribué aux taux de chômage records enregistrés dans de nombreux pays de l’OCDE. Si ces difficultés n’ont pas été le lot exclusif des petites entreprises, le rapport indique que celles-ci ont été plus durement frappées que les grandes par le resserrement du crédit.

Ainsi, les PME ayant contracté des emprunts entre 2007 et 2010 se sont vu appliquer des taux d’intérêt plus élevés que les entreprises de grande taille. De même, les prêts accordés aux PME étaient assortis d’échéances plus courtes et les garanties exigées étaient plus importantes. Selon le rapport, ces régimes différenciés traduisent un certain état d’esprit des créanciers : les petites entreprises auraient à la fois les reins moins solides et de moins bonnes perspectives commerciales que les grandes.

Or, les PME jouent un rôle de premier plan dans la croissance économique, la création d’emplois et la cohésion sociale. Dans certains pays, elles représentent quelque 99 % de toutes les entreprises. L’accès au financement reste l’une des plus grandes difficultés pour les petites entreprises, et ce tout au long de leur vie, tant lors de leur création que pour la poursuite de leurs activités et leur croissance. L’inclusion financière a été citée comme l’une des priorités du G20 lors du Sommet de Séoul en décembre 2010.

En 2011, les dirigeants des pays du G8 réunis en sommet à Deauville ont chargé l’OCDE, avec d’autres institutions internationales, d’identifier les obstacles au développement des PME. C’est l’un des objets de ce rapport, à travers de nombreuses données et des indicateurs comparables. Appelé à couvrir bien d’autres pays, ce Tableau de bord devrait devenir une référence internationale pour suivre le financement des PME et agir afin qu’elles ne connaissent plus la crise.

ISBN 978-92-64-02802-9 (version française à paraître)

Voir www.oecd.org/entreprises

Voir la version anglaise du rapport

©L’Observateur de l’OCDE n° 290-291, T1-T2 2012