Observateur OCDE
Home
Menu
Cruciales crèches

Pour la plupart des gens, emploi féminin et congé maternité sont liés. Mais saviez-vous que le taux d’emploi des femmes n’est pas forcément le plus élevé dans les pays où le congé maternité rémunéré est le plus long ?

De fait, le taux d’emploi des femmes est relativement élevé en France et en Suède, alors que le congé maternité y est plutôt court, respectivement de 16 et 8,5 semaines. À l’inverse, en Grèce, où le congé maternité rémunéré dépasse 43 semaines, le taux d’emploi des femmes atteint tout juste 55 %, bien en-dessous de la moyenne OCDE, qui dépasse 63 %.

Réduire le congé maternité aiderait-il donc à stimuler l’emploi ? Pas forcément : au Royaume-Uni et en Irlande, le congé maternité rémunéré est relativement long (52 et 42 semaines) et le taux d’emploi des femmes est plutôt élevé.

Plusieurs facteurs affectent l’emploi des femmes, mais une question majeure pour les mères qui souhaitent entrer – et rester – sur le marché du travail est le sort de leurs tout-petits et de leurs enfants scolarisés. Pour ces mères, qualité et disponibilité des services de garde d’enfants et de l’enseignement pré-primaire sont cruciaux. Les dépenses publiques liées à la garde d’enfants en France, en Suède et au Royaume-Uni varient de 0,4 à 0,6 % du PIB, soit plus du double des dépenses en Grèce ou en Corée, où le taux d’activité féminin est en dessous des 60 %.

Voir www.oecd.org/els/social/famille/basededonnees

Voir aussi www.oecd.org/emploi

© L'Observateur de l'OCDE n° 285, T2 2011