Observateur OCDE
Home
Menu
En quête d'emploi ? Restez étudiant !

Le constat est sans appel : plus on a un niveau d’éducation élevé, plus on a de chances de trouver un emploi. Dans tous les pays de l’OCDE sans exception, les 25 à 64 ans diplômés du troisième cycle sont plus nombreux à avoir un emploi que ceux qui n’ont qu’un diplôme de deuxième cycle du secondaire. De même, ces derniers ont généralement beaucoup plus de chances d’avoir un emploi que ceux qui ont un niveau de formation inférieur.

Dans les pays de l’OCDE, quelque 85 % des 25-64 ans ayant un diplôme de troisième cycle ont un emploi, contre 59 % en moyenne chez les diplômés du deuxième cycle ou moins. À l’exception notable de l’Islande et de la Corée, très peu de pays ont réussi à réduire cet écart.

Vu l’importance de l’emploi et des compétences pour la reprise, ces chiffres prêchent en faveur du maintien, voire de l’augmentation des investissements dans l’éducation, alors même que les dépenses publiques sont sous pression. Il serait particulièrement avisé d’investir dans l’éducation universitaire grâce aux recettes fiscales supplémentaires lorsque l’emploi et la productivité progresseront. En moyenne, dans les pays de l’OCDE, le coût public total de l’obtention d’un diplôme de troisième cycle est de 33 000 dollars par étudiant, mais le total des bénéfices s’élève à 86 000 dollars.

Voir les Regards sur l’Éducation 2010 : www.oecd.org/edu/rse2010


©L'Observateur de l'OCDE n°281, octobre 2010