Observateur OCDE
Home
Menu
Inégaux devant la paie

Aujourd’hui, plus de femmes travaillent qu’il y a 40 ans, mais leurs salaires n’ont pas suivi ceux des hommes. Alors qu’environ 45 % des femmes de la zone OCDE travaillaient en 1970, elles étaient 58 % en 2008, de 70 % dans les pays du Nord à moins de 50 % en Grèce, en Italie, au Mexique et en Turquie.

Comme moins de femmes restent à la maison, les familles à double revenu sont désormais la norme dans la plupart des pays de l’OCDE. Seul le Japon, le Mexique et la Turquie conservent une majorité de familles à revenu unique. Toutefois, les hommes restent encore souvent la principale source de revenus dans les familles à double revenu, car beaucoup de femmes travaillent à temps partiel et pour un salaire inférieur. Aux Pays-Bas, pays relativement paritaire, 60 % de femmes travaillent à temps partiel, contre 16 % des hommes.

Dans tous les pays de l’OCDE, les salaires moyens des hommes sont supérieurs à ceux des femmes, avec un écart moyen d’environ 18 %. Au Japon et en Corée, les salaires des hommes sont supérieurs de plus de 30 % à ceux des femmes ; en Belgique et en Nouvelle- Zélande, bien que réduite à environ 10 %, la différence demeure importante. Malgré le fait que l’inégalité des salaires persiste en partie parce que les femmes sont plus susceptibles d’avoir des postes moins bien rémunérés que les hommes, l’écart existe dans tous les secteurs professionnels et est même supérieur dans les catégories de postes les mieux payés.

Voir www.oecd.org/parite 


©L'Observateur de l'OCDE n° 278, mars 2010