Observateur OCDE
Home
Menu
Aide pour l'eau

L’aide au développement destinée à l’approvisionnement en eau et à son assainissement a augmenté ces dernières années, après un déclin à la fin des années 1990. Cette augmentation pourrait ne pas être suffisante, au regard de l’importance de l’enjeu. En 2007-2008, les pays membres du Comité d’assistance au développement de l’OCDE ont fourni en moyenne 5,1 milliards de dollars d’aide bilatérale annuelle à l’approvisionnement en eau et à son assainissement, 50 % de plus qu’en 2003- 2004. Aide des organismes multilatéraux comprise, le montant total était de 6,6 milliards de dollars. Entre 2003 et 2008, l’aide bilatérale pour l’eau a augmenté de 15 % par an en moyenne, alors que l’aide multilatérale a augmenté de 3 % par an. Toutefois, dans les pays du CAD, l’aide pour l’approvisionnement en eau et pour son assainissement ne représentait que 7 % de toutes les promesses d’aide en 2007- 2008, à peine plus que les 6 % de 2003-2004.

L’aide dans le secteur de l’eau est fournie par un petit nombre de donneurs importants. Le Japon était le principal donneur, fournissant 25 % de l’aide totale pour ce secteur en 2007- 2008, suivi par l’Association internationale de développement de la Banque mondiale, fournissant 15 %, et l’Allemagne, avec 11 %. La plupart de l’aide japonaise et presque la moitié de l’aide allemande étaient sous forme de prêts pour des projets d’infrastructures dans un petit nombre de pays. Toutefois, beaucoup de pays dépourvus de système d’approvisionnement satisfaisant en eau saine n’ont reçu aucune aide dans ce domaine.


Voir également « Flux d’aide », dans L’Observateur de l’OCDE n° 254, mars 2006, et « L’aide internationale au secteur de l’eau : une remise à flot s’impose », dans L’Observateur de l’OCDE n° 236, mars 2003.

Voir www.oecd.org/cad  


©L'Observateur de l'OCDE N° 278 mars 2010