Observateur OCDE
Home
Menu
Espagne : réformes structurelles nécessaires

La production diminuera sans doute de 3,5 % en 2009 et de 25 % encore en 2010 avant d’amorcer un lent redressement en 2011. Le taux de chômage pourrait culminer aux alentours de 20 % en 2010. L’inflation, après avoir connu en 2010 une poussée temporaire due à des prix du pétrole plus élevés et à des majorations prévues de la taxe sur la valeur ajoutée, devrait revenir aux alentours de zéro en 2011. Le déclin des transactions dans le secteur du logement marque le pas, et la baisse des prix des logements est enrayée.

Le durcissement prévu de l’action budgétaire devrait être reporté à 2011, afin de permettre à l’économie de se rétablir plus solidement. Cependant, des réformes structurelles, notamment des mesures visant à contenir l’augmentation des dépenses liées à l’âge, doivent être mises en oeuvre de manière à assurer la viabilité à long terme des finances publiques. Il faudrait mettre un terme aux programmes d’aide à la construction de logements sociaux : le soutien accordé aux ménages à faible revenu doit prendre la forme d’allocations calculées en fonction des ressources et destinées à aider les bénéficiaires à faire face à leurs frais de logement. Il faudrait aussi améliorer l’efficacité du service public de l’emploi.

©L'Observateur de l'OCDE N° 276-277, décembre 2009-janvier 2010