Observateur OCDE
Home
Menu
Belgique : regain de confiance

Une lente reprise de l’activité économique s’est amorcée au second semestre de 2009, soutenue par un assouplissement des politiques budgétaire et monétaire et une accélération des échanges mondiaux. La confiance des consommateurs et l’état d’esprit des chefs d’entreprise s’améliorent, même si les niveaux de départ sont parmi les plus bas enregistrés. La croissance ne suffira pas à empêcher de nouvelles hausses du chômage jusqu’au milieu de 2011, ce qui fera monter sans doute encore le niveau déjà élevé du chômage structurel.

Avec la reprise économique, il faudra s’attacher de nouveau à assurer la viabilité budgétaire. L’effort d’assainissement devra porter sur la réduction des dépenses à moyen terme à tous les niveaux d’administration et sur la maîtrise des coûts liés au vieillissement. La réduction du déficit, en 2010 et 2011, devra provenir, pour environ deux tiers, de l’administration fédérale et du système de sécurité sociale, et le reste des communes et des régions, même si les modalités de mise en oeuvre restent encore à préciser. Ces mesures devront s’accompagner de réformes du marché du travail afin d’accroître la flexibilité de la formation des salaires et de renforcer les incitations à la recherche d’emploi.


©L'Observateur de l'OCDE N° 276-277, décembre 2009-janvier 2010