Observateur OCDE
Home
Menu
Défis de dépistage

Une femme sur neuf est atteinte par le cancer du sein au cours de sa vie, et une femme sur trente en meurt. Les taux de survie augmentent, grâce à une meilleure information, des diagnostics plus rapides, de nouveaux médicaments et des traitements améliorés. Mais il existe de grandes disparités entre pays de l’OCDE en matière de dépistage. Par exemple, près de 90 % des femmes entre 50 et 69 ans se font dépister chaque année aux Pays-Bas et en Finlande, mais seulement 20 % en République slovaque et au Japon. Certains pays dont les taux de dépistage étaient bas en 2000, comme la République tchèque et la République slovaque, ont bien redressé la barre en 2006. Mais des pays actifs en la matière, comme les États-Unis, la Finlande ou la Norvège, ont perdu du terrain.

Cliquez pour agrandir

La mortalité due au cancer du sein diminue dans les pays de l’OCDE, sauf en Corée et au Japon. Leurs taux de mortalité dûs au cancer du sein n’en restent pas moins parmi les plus bas de la zone OCDE, et l’augmentation de ces taux dans les deux pays reste faible.

Les disparités des taux de mortalité et de survie dans la zone OCDE suggèrent qu’il y a encore des progrès à faire dans l’étude et la compréhension de cette maladie. Comme tous les cancers, les causes du cancer du sein et ses approches sont complexes et variées. L’OCDE est engagée dans un projet sur le traitement du cancer en général, dont les résultats préliminaires seront publiés en 2010, avant la réunion ministérielle sur la santé d’octobre.

©L'Observateur de l'OCDE N° 276-277, décembre 2009-janvier 2010

Autres articles associés