Observateur OCDE
Home
Menu
Tous des cols verts

Alors que l'OCDE était chargée d'élaborer une Stratégie pour une croissance verte en juin dernier, certains ministres ont clairement évoqué les « emplois verts » que pourrait générer une telle stratégie. Qu'est-ce qu'un « emploi vert », au juste ?

Le terme n'est pas facile à définir. Un ouvrier d'une usine de panneaux solaires est-il un « col vert » ou un « col bleu » ? Quid d'un ouvrier de Ford qui travaille sur des voitures à faibles émissions ? Ou d'un banquier spécialisé dans le financement de projets environnementaux ? Un emploi est-il « vert » du fait de son impact sur l'environnement, sur la croissance, ou sur les deux ? Les emplois verts nécessitent peut-être des formations d'un nouveau genre. Mais le passage à une économie verte conduirait-il au final à une création nette ou à une perte nette d'emplois ? À ce jour, personne n'a apporté de réponse satisfaisante.

Selon une récente analyse co-signée par Sir Nicholas Stern* et publiée dans Climate Policy, à court terme, le passage aux technologies « propres » suscitera une création d'emplois nette, car les sources d'énergie renouvelables nécessitent davantage de main-d'oeuvre que les sources d'énergie traditionnelles. Mais l'étude indique également que les travailleurs licenciés des secteurs énergétiques traditionnels auront probablement du mal à trouver rapidement un emploi dans les nouveaux secteurs, car ils devront mettre à jour leurs compétences, ou en acquérir de nouvelles. À moyen terme, des emplois seront créés dans le secteur de la construction, pour adapter le parc immobilier existant, et de nouveaux marchés s'ouvriront aux négociants en carbone ainsi qu'aux spécialistes en réparation d'éoliennes. À long terme, quantité d'emplois émergeront dans la recherche technologique et l'innovation.

Le passage à l'économie verte va changer en profondeur notre manière de vivre, et donc aussi notre manière de travailler et de nous former. En bleu de travail ou en chemise de banquier, la plupart des travailleurs deviendront, de près ou de loin, des cols verts.

*Fankhauser, Samuel, Friedel Sehlleier et Nicholas Stern (2008), « Climate change, innovation and jobs », Climate Policy n° 8, disponible sur www.climatepolicy.com

©L'Observateur de l'OCDE n° 274, octobre 2009